En période de canicule, n'importe quel lieu doté de l'air conditionné ressemble à un petit paradis. Pourtant, la climatisation est loin de n'avoir que des avantages.
©iStockIstock

Climatisation : une cause de maladie ?

Publicité

Plus il fait chaud à l'extérieur, plus on a tendance à augmenter la climatisation. Mauvaise idée puisque cela inflige des variations de température trop importantes au corps. Devant s'adapter au chaud et au froid à répétition, ce dernier se dérègle et s’affaiblit. Conséquences ? Les maladies comme les angines, les sinusites et les rhinites touchent de plus en plus de monde durant l'été. Un constat qui vaut également pour la voiture. L'air conditionné peut également être propice aux épidémies. Les systèmes de climatisation mal entretenus peuvent en effet favoriser le développement de maladies. Plus couramment, les climatiseurs vont avoir un effet sur les moisissures au sein des bâtiments, notamment à cause d'un mauvais entretien des filtres.

Publicité

Climatisation : un équipement polluant

Durant les périodes de canicule, la climatisation est également génératrice de pollution. Parce qu'elle augmente considérablement la consommation énergétique des bâtiments, elle fait exploser les émissions polluantes. Bien qu'il soit utile pour les populations les plus fragiles (personnes âgées, enfants, etc.), l'air conditionné peut être remplacé par des méthodes plus saines. Fermeture des volets en journée, création d'un courant d'air le soir, utilisation de linge mouillé... autant de bons réflexes pour faire à la canicule en toute simplicité.