Il n’est pas nécessaire de fournir son IBAN pour réaliser un virement bancaire. Ce document sert uniquement dans le cas d’un virement sur votre compte ou d’un prélèvement. En cas de doute, n’hésitez pas à poser la question à votre banque.

Virement bancaire: utilisation de l’IBAN

Pour effectuer un virement bancaire externe, c'est-à-dire vers un compte qui n'est pas le vôtre, vous devez vous munir du RIB du bénéficiaire ou, à défaut, de ses codes IBAN et BIC. Ces éléments permettent à la banque de connaître l'identité du compte bancaire qui recevra le virement. Mais vous n’avez pas besoin de transmettre votre IBAN ou des informations de votre compte pour pouvoir réaliser un virement.

À quoi sert la transmission de son IBAN?

Publicité
Tout comme le RIB, l'IBAN et le BIC sont destinés à être communiqués à une personne ou à un organisme qui a prévu de réaliser un virement ou un prélèvement sur votre compte bancaire. Cela vaut aussi bien pour les opérations ponctuelles et régulières que pour les émetteurs français et étrangers. En théorie, il n'y a aucun risque à transmettre son IBAN. En effet, l'utilisation de ces éléments est sécurisée. Si la réalisation d'un virement bancaire sur votre compte ne nécessite pas de vérification, ce n'est pas le cas d’un prélèvement. Il faudra effectivement autoriser cette opération en signant un bordereau fourni par la personne ou l'organisme réalisant le prélèvement. Que cette autorisation soit sous forme papier ou numérique, on parle de mandat.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité