©Getty Images
Annuler ses vacances fait mal au cœur, mais cela coûte aussi très cher… à moins d'avoir souscrit une assurance annulation ou d'avoir payé avec une carte bancaire haut de gamme. Mais, même dans ce cas, se faire rembourser n'est pas toujours si simple. Découvrez comment faire jouer votre assurance au mieux. Explications.  
Sommaire

1 - Vous devez annuler votre voyage

Une quinzaine de jours avant votre départ en vacances, vous vous cassez la jambe et êtes obligé d'annuler votre voyage.

Sans assurance annulation, ni paiement par carte bancaire haut de gamme (Gold, Visa Premier...), vous êtes soumis aux frais d'annulation de l'agence de voyages. Et plus vous vous approchez de la date de départ, plus ceux-ci sont élevés et vos remboursements limités.

Plusieurs barèmes d'annulation existent mais de nombreuses agences appliquent celui du SNAV*, soit : . plus de 30 jours avant le départ : 50 euros de frais de dossier retenus par personne,. entre 21 et 30 jours avant le départ : 25% du montant du voyage,. entre 8 et 20 jours avant le départ : 50% du montant du voyage,. entre 2 et 7 jours avant le départ : 75% du montant du voyage, . la veille du départ : 90% du montant de voyage, . le jour du départ : 100% du montant de voyage.

Les réflexes : au moindre problème qui vous empêche de partir, prévenez l'agence le plus rapidement possible**.

* Le barème applicable est libre mais de nombreuses agences appliquent celui du Syndicat National des Agents de Voyages – www.snav.org. Pour les croisières, d’importants frais d’annulations démarrent souvent à plus de 90 jours du départ. ** C’est la date à laquelle l’agence a été informée de votre décision qui est prise comme référence pour calculer le montant de la pénalité. Prévenez par téléphone puis par lettre recommandée avec AR.

2 - Assurance annulation, lisez bien votre contrat

Il arrive que l'assurance soit comprise dans le prix du voyage, mais très souvent, elle est proposée en option, avec un coût variant entre 4 et 7% du prix du voyage.

Ce qu'elle couvre en général : l'accident ou la maladie suffisamment grave qui vous empêche absolument de vous déplacer (une grippe ou un bras cassé ne vous empêche pas de prendre l'avion !), le décès touchant un proche (conjoint, enfants, parents), un licenciement, des modifications de congés ou une mutation professionnelle.

Une seule règle cependant : le motif d'annulation doit être non intentionnel et surtout imprévisible. Si vous étiez déjà malade avec des risques de complications et de rechutes ou que le licenciement était déjà engagé avant votre réservation*, votre assurance ne prendra pas en charge les frais d'annulation. Avant la souscription du contrat d'assurance, pensez à le lire et à vous faire spécifier les points qui ne vous paraîtraient pas clairs**.

Attention aussi aux exclusions : les assureurs ne couvrent pas la négligence du voyageur, comme les vaccins non faits ou les pièces d'identité oubliées nécessaires au voyage.

** certaines assurances ne retiennent le licenciement que pour raison économique. *** des contrats d'assurance couvrent uniquement les accidents "graves" sans aucune autre précision

3 - Les démarches pour vous faire rembourser

Au moindre événement qui pourrait vous obliger à annuler vos vacances, n'attendez pas et prévenez l'assureur par téléphone, puis par courrier recommandé avec AR.

Et ensuite : celui-ci vous demandera l'ensemble des documents relatifs à votre voyage (factures, billets non utilisés…), mais aussi les certificats de décès ou médicaux (que vous remettrez au médecin-conseil de l'assureur) précisant votre incapacité à vous déplacer, les attestations de votre employeur…

Une fois le dossier complété, vous serez indemnisé selon les limites et les règles spécifiées dans le contrat. Des franchises peuvent être prévues : jusqu'à 20% des sommes mises en jeu.

Si vous avez payé votre voyage* avec votre carte bancaire haut de gamme (Visa Premier ou Infinite, Mastercard Gold ou Platinum), sachez que vous bénéficiez automatiquement d'une garantie "voyage annulation". Les motifs d'annulation et les exclusions sont inscrits dans le contrat qui vous lie à son obtention.

* une indemnisation compensatrice vous sera versée : jusqu'à 5000 euros pour la Mastercard Gold et Visa Premier, et 10 000 euros pour la Mastercard Platinum et Visa infinite. Pour bénéficier de ces garanties, vous aurez à payer votre voyage avec pour être couvert, ainsi que votre famille. Le numéro du service assistance est au dos de la carte.

4 - Les astuces pour faire face

. Si vous avez un refus de votre assureur : faites lui préciser sur quelle clause du contrat il s'appuie pour vous refuser les garanties prévues. Contactez ensuite le service consommateur de l'assureur puis le médiateur, dont les coordonnées doivent être indiquées sur votre contrat*.

. Pour éviter les pénalités, il est possible de céder votre voyage à un tiers. L'agence ne peut s'y opposer si l'échange répond à toutes les conditions : vous devez avoir prévenu l'agence par lettre recommandée avec AR au moins 7 jours avant le début du voyage** et la personne qui part à votre place doit remplir les mêmes conditions : dates de départ et de retour, nombre de personnes, options identiques… Vous restez en revanche solidaire dans le paiement du solde du voyage.

* Sinon, contactez la FFSA (Fédération française des sociétés d'assurances) - www.ffsa.fr. ** 15 jours pour une croisière