La gestion pilotée, qui permet de diversifier votre assurance vie en misant sur les actions en bourse, permet-elle vraiment de maximiser votre rendement ? Frais, profit… On fait le point.
Pilotée ou passive : quelle gestion choisir pour votre assurance vie ?IllustrationIstock

Comment s’assurer une performance avec l’assurance vie ? Mieux vaut-il vous faire accompagner par un professionnel de l’épargne pour y parvenir ? Aujourd’hui, "compte tenu des taux négatifs, le fonds euros est mort", a assuré le 3 mars dernier Philippe Heim, président du directoire de La Banque Postale, sur BFM Business.

Il convient donc de "mixer fonds euros et unités de compte", indique à MoneyVox Stellane Cohen, présidente du courtier Altaprofits. "La performance vient d’abord d’une bonne allocation, bien diversifiée en termes de secteurs, de zones géographiques et de classes d’actif et d’une bonne lecture de la macroéconomie", ajoute Sébastien d'Ornano, président de Yomoni, distributeur et gestionnaire de l’assurance vie éponyme.

Qui dit investissement sur des supports garantis (unités de compte), dit également nécessité de trier des dizaines ou centaines d’UC, en fonction des contrats. Il faut donc s’y connaître un minimum en plus de pouvoir y consacrer du temps, afin de pouvoir les piloter. Si ce n’est pas votre cas, des solutions existent.

Assurance vie : combien coûte le mode de gestion clé en main ?

Selon votre contrat d’assurance vie, il est possible de mandater la société de gestion partenaire. Elle sélectionnera pour vous les fonds et gèrera les arbitrages. De votre côté, vous n’aurez qu’à choisir l’allocation-type correspondant le mieux à votre profil (mandat équilibré si vous êtes un épargnant frileux ou pour un placement court, ou un mandat présentant plus de risques).

Coût de la gestion pilotée ? De 0,2% à plus de 1% de l’encours par an, selon les enseignes. S’y ajoutent les frais de gestion propres à l’enveloppe et aux fonds. "Les frais sont le deuxième facteur déterminant de la performance. Les mandats de gestion en assurance vie sont plutôt chargés, avec des frais totaux de l’ordre de 3%", précise au site spécialisé Sébastien d'Ornano de Yomoni.

Sélectionner des supports déjà diversifiés (ETF d’indices boursiers phares) peut cependant vous permettre de baisser la facture : ils sont de seulement 0,3% pour les trackers et offrent plus d’1 point de rendement d’avance sur un fonds actif.

Qu’en est-il par ailleurs de la gestion passive ?

Vidéo : Assurance vie : c'est quoi ? quelle fiscalité ? comment bien la choisir ?

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.