L'assurance vie offre différents avantages en matière de transmission du patrimoine, notamment en ce qui concerne les droits de succession. Décryptage.
©iStockIstock

Choisir ses bénéficiaires avec l’assurance vie

Le premier avantage de l’assurance vie est de permettre la désignation d'un bénéficiaire de son choix. Au sein du contrat, il est en effet possible d'inscrire le bénéficiaire et le nombre de bénéficiaires que l'on veut. L'assurance vie permet ainsi de transmettre un capital à la personne de son choix, y compris celles avec lesquelles l'assuré n'a pas de lien de famille. Cela peut notamment être le cas d'un concubin ou d'un ami. En cas de changement d'avis, il est possible de modifier le bénéficiaire en toute simplicité.

Publicité

Assurance vie : une solution pour réduire les droits de succession

Publicité

Le second avantage de l'assurance vie concerne les droits de succession. Avec un tel contrat, l'assuré peut transmettre jusqu'à 152 500€ à chacun des bénéficiaires, tout en étant exonéré de droits de succession. Pour bénéficier de cet avantage, il faut toutefois réaliser les versements avant ses 70 ans. En matière de gestion financière, il faut aussi savoir que l’assurance vie est beaucoup moins intéressante après 70 ans pour la succession. Au-delà de cet âge, seuls 30 500€ sont dispensés de droits de succession, et ce, pour l'ensemble des bénéficiaires. Si plusieurs bénéficiaires sont désignés, l'exonération sera répartie proportionnellement au capital reçu par chacun. Autant d’avantages à connaître au moment de l’organisation de sa succession.