Pour vous aider dans la réalisation de travaux énergétiques, une aide a été mise en place : l'éco-prêt à taux zéro. Les choses à savoir pour en bénéficier.
Illustration

Prêt d’aide à la rénovation : aucune condition de ressources

Créé en 2009 dans le cadre de la loi de finances, l’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) vise à promouvoir l’amélioration de la performance énergétique des logements anciens. Sans condition de ressources, l’aide s’adresse aussi bien aux propriétaires qu’aux bailleurs, tant que les aménagements concernent une résidence principale. Comme son nom l’indique, l’éco-PTZ ne demande pas d’intérêts. Plafonné à 30 000 euros, il peut être remboursé sur une période de 10 à 15 ans en fonction des travaux réalisés.

Pour obtenir le prêt, les travaux doivent entrer dans un cadre précis. Sont concernés les travaux de réhabilitation du système d’assainissement individuel, les travaux permettant d’atteindre la performance énergétique globale minimale de votre logement (pour les logements construits après 1947), ainsi que plusieurs travaux d’isolation et d’installation de chauffage.

Pour l’isolation et les travaux mineurs, le prêt impose qu’au moins deux opérations soient réalisées dans le "bouquet de travaux" comprenant ce type d’aménagements.

A lire aussi : APA : comment cette aide prend-elle en charge la dépendance ?

Des économies d'impôts avec la défiscalisation Pinel (contenu sponsorisé)

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.