Chaque nouvelle année apporte son lot de bonnes surprises. Parmi elles, la possibilité pour celles et ceux qui ont souscrit un crédit immobilier de résilier leur assurance emprunteur dès le 1er janvier 2018 avec, à la clé, 2,8 milliards d'euros d'économies.

Selon les projections du courtier Réassurez-moi interviewé sur BFMTV, il semblerait que le fait de pouvoir résilier son assurance emprunteur l’an prochain dans le cadre d’un crédit immobilier puisse être synonyme d’économie significative. Pour quelle raison ? Parce que jusqu’à présent (et ce, jusqu’au 1er janvier 2018), les banques avaient le monopole sur ce créneau. Elles représentaient près de 90 % de parts de marché et pratiquaient des tarifs généralement 25 % plus élevés que ceux proposés par les assureurs alternatifs.

Publicité
Publicité

Seulement voilà, avec l’entrée en vigueur de cette possibilité pour les emprunteurs de changer d'assurance à la date anniversaire de leur contrat, les banques pourraient perdre, dès 2018, pas moins de 450 000 emprunteurs, soit 8 % de leur portefeuille. Au final : il se pourrait que les économies réalisées par les emprunteurs soit de l’ordre de 2,8 milliards d’euros. Une estimation qui se doit d’être prise avec des pincettes souligne le courtier Réassurez-moi. Lequel estime, néanmoins, que ce phénomène pourrait durer plusieurs années.

Quelle pourrait être la réaction des banques ?

Pour l’heure, estime le courtier, il se pourrait que les banques ne réagissent pas particulièrement. Histoire d’observer, de prime abord, si les emprunteurs saisissent réellement l’opportunité de changer d’assurance. Mais si les pertes augmentent et que leurs parts de marché diminuent, les instances bancaires pourraient mettre en place des systèmes D visant à reconstituer leurs marges. Pour Réassurez-moi, tout l’enjeu résidera pour elles dans leur capacité à proposer des assurances plus attractives. Une opération qui, selon le courtier, ne devrait pas se révéler si compliquée que cela. Surtout lorsque l’on sait que, d’après les observateurs, les banques se font 40 % de marge en moyenne sur ce type d’assurance.

En vidéo - La résiliation annuelle de l'assurance emprunteur va rapporter près de 3 milliards d'euros à ceux qui ont crédit immobilier