Que ce soit pour des raisons pratiques ou esthétiques, l'installation d'un mini ascenseur est un plus pour un bien immobilier. Voici de quoi en savoir plus sur ce système d'élévation à ne pas confondre avec un monte-charge un monte-escalier.

Tout savoir sur le mini ascenseur

Comme son nom l’indique, le mini ascenseur, ou ascenseur à usage particulier, n’est pas très grand. La taille de la cabine n’excède pas 150 cm de profondeur et 120 cm de largeur. Son fonctionnement est identique à celui d’un ascenseur normal, mais il est à but privatif et relie les étages d’un même logement. S’il est parfois choisi pour son côté esthétique, le mini ascenseur est surtout particulièrement utile aux personnes âgées ou à mobilité réduite. Il peut être installé en intérieur ou en extérieur selon deux types de pose. Il existe ainsi l’ascenseur à gaine maçonnée intégré à la maçonnerie du logement et l’ascenseur autoportant inséré dans un pylône. Le coût d’un mini ascenseur varie en fonction du nombre d’étages desservis, de la qualité de l’équipement et de sa garantie. En moyenne, il faut compter entre 10 000 et 15 000 euros pour l’équipement et un budget de 12 000 à 20 000 euros en prenant la pose en compte.

Publicité

Ne pas confondre mini ascenseur, monte-charge et monte escalier

Un mini ascenseur est constitué d’une cabine fermée contrairement à un monte-charge ou élévateur particulier qui est le plus souvent ouvert. Ce monte-charge appelé élévateur pour personne à mobilité réduite (EPMR) est privilégié pour de petites hauteurs et notamment si votre habitation est située quelques marches seulement au-dessus du niveau de la rue. Il existe certains modèles fermés pour des hauteurs plus élevées, leur coût pouvant être moins important que celui d’un mini-ascenseur. Le monte-escalier est pour sa part un système destiné à l’intérieur de la maison. Il peut être constitué d’une plateforme ou d’un siège et peut s’adapter à tous les types d’escaliers, son installation étant moins complexe et onéreuse que celle d’un mini ascenseur.