Bruno Le Maire en a assez de voir les Français assis sur un tas d'or qu'ils n'entendent pas consommer. C'est pourquoi il a décidé de faciliter les dons aux enfants, dans l'espoir de relancer l'économie plus aisément.
Sommaire

Tous les moyens sont bons pour capitaliser sur l'épargne des Françaises et des Français. Et pour cause ! Depuis les débuts de la crise sanitaire, ils ont mis beaucoup d’argent de côté. Les projections relatives à ce sujet n’évoquent pas moins de 200 milliards d’euros d’ici la fin de l’année 2021, à en croire les informations de Capital. Ce qui, Planet l’a déjà expliqué, représente à peu de choses près le coût total du coronavirus Covid-19 en France. Rien de bien étonnant à ce que Bruno Le Maire tente par tous les moyens de ramener tout ou partie de cette somme vers l’économie réelle.

Car quand il est question de "capitaliser sur l’épargne des Françaises et des Français", il ne s’agit pas nécessairement de la taxer ! Le ministre de l’Economie a d’ores et déjà dit que cela ne pourrait être la solution au pays des Lumières. Il projette plutôt de pousser les contribuables à l’investissement, de sorte à ce que leurs bas-de-laine puissent alimenter les entreprises, ou à la consommation. La dernière piste en date, évoquée par nos confrères, semble aller en ce sens.

Bruno Le Maire souhaite donc voir davantage d’argent dans la poche des jeunes de France.

Quel est le rapport entre la dette Covid et les donations aux enfants ?

Pour que l’épargne accumulée ces derniers mois aille bien "à la relance de l’activité économique et aux entreprises françaises", ainsi que l’a appelé de ses voeux le transfuge de la droite, il entend mettre en place un "système incitatif pour donner envie aux Français de recourir à des transferts ou des dons entre générations". Car il est bien connu que les plus jeunes consomment davantage que leurs aînés…

Vous souhaitez faire une reconversion ? Vous souhaitez changer de métier ? Bénéficiez d'un accompagnement personnalisé : 100% pris en charge par l'état >

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.