Garde de nuit ou infirmière à domicile, vos aînés ont la possibilité de recevoir des aides ponctuelles ou constantes le soir et la nuit. Ces prestations sont payables par CESU.

La garde de nuit pour une présence constante

Si votre aîné a besoin d'une présence la nuit, vous pouvez employer une garde à domicile. Son coût varie selon les heures effectuées, une majoration étant appliquée pour le travail de nuit. Sachez que l'APA (allocation personnalisée d'autonomie, à demander à la CAF) peut prendre en charge une partie des frais.

Un service de nuit pour une présence ponctuelle

Les services d’aide à domicile, de soins infirmiers à domicile... proposent des intervenants qui peuvent accompagner les aînés sur une large amplitude horaire, de 7 h à 20 h, mais également pendant la soirée et la nuit pour des durées plus courtes, de l'ordre de 15 à 30 minutes. Il s'agit ici d'aider au coucher, d'accompagner les personnes aux toilettes le soir ou la nuit pour leur éviter de porter des protections, de donner des médicaments ou de réaliser des soins… C'est ce que l'on appelle aussi les gardes itinérantes de nuit. Là encore, l'APA peut aider au financement.

Publicité
Publicité

Le CESU pour payer les gardes de nuit

Avec le chèque emploi de service universel, CESU, il est facile de payer les heures de nuit de votre garde à domicile. La rémunération de ces heures de présence est très encadrée et varie selon les types de services. Les « heures de présence de nuit » (de 21 h à 6 h soit au maximum 9 heures) valent pour une simple présence de nuit sans intervention du salarié. Les « heures de garde-malade de nuit » (de 21 h à 6 h soit au maximum 9 heures) concernent un intervenant qui reste aux côtés de l'aîné. Les « heures de présence responsable » constituent une présence à domicile mais le salarié peut utiliser son temps de présence pour lui.