C'est parfait, vous avez pris la décision d'entretenir votre corps et par là même votre esprit. Si courses et tractions ne sont plus possibles du fait de votre état de santé, vos muscles ont besoin de travailler. Le coach à domicile est une excellente idée, s'il se révèle digne vos attentes. 
Adobe Stock

Règle N°1 : s’assurer de son professionnalisme

Peut-il répondre d’une activité professionnelle diplômée et avoir l’autorisation légale d’exercer ? Il a beau être encourageant, musclé et sympathique, gare aux erreurs de casting ! Pour exercer, votre coach doit pouvoir vous présenter une carte professionnelle délivrée par la Direction Départementale de la Jeunesse et des Sports.

A lire aussi : Rester en forme : et si vous testiez le coaching à la maison ?

Publicité

L’obtention de cette carte implique qu’il détient une licence STAPS (Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives) mention APA (Activités Physiques Adaptées) ou un brevet BPJEPS (Brevet Professionnel de la Jeunesse, de l’Education Populaire et du Sport) spécialisé AGFF (Activités Gymnastiques de la Forme et de la Force). Autre formalité, vérifiez s’il dispose d’un numéro SIRET prouvant que son activité est légale et enregistrée à la chambre de commerce ou à l’URSAFF.

Il en va de votre intérêt pour pratiquer de la gymnastique en toute confiance. Plus votre coach aura de l’expérience, meilleurs seront ses conseils.

Règle N°2 : est-il formé à l’activité sportive sénior ?

La mention APA qui figure au nombre de ses qualifications professionnelles indique qu’il a suivi une formation spécifique pour exercer son activité auprès des séniors. Il sera apte à orienter les mouvements et utilisera du matériel adéquat selon vos besoins et vos capacités. Il existe d’autres formations diplômantes tout aussi pertinentes : DEUST Pratique et Gestion des Activités Physiques et sportives et de loisirs pour les publics séniors, Licence professionnelle Santé Vieillissement et Activités Physiques Adaptées, DU Explorations et Rééducations des Troubles de l’Equilibre.

Publicité
Publicité

Règle N°3 : vous propose-t-il de faire une évaluation et un bilan pour vous concocter un programme sur mesure avant de vous engager ?

Il est important que dès le premier échange, vous sentiez un bon feeling avec cet animateur qui vous guidera dans votre nouvelle pratique sportive. Privilégiez ceux qui vous proposeront de faire un essai avant de vous engager et qui s’enquerront de vos pathologies en s’appuyant sur vos bilans médicaux. Il sera toujours temps de faire appel à d’autres services s’il s’avère que l’échange n’est pas fructueux.

Il existe pléthore de coach à domicile à leur compte ou délégués par des clubs sportifs sur internet. Si vous êtes connectés à des réseaux sociaux style Facebook ou Instagram, il est important de considérer que le nombre d’abonnés à leur profil n’est pas révélateur de leurs talents, mieux vaut prendre en considération les avis de leurs clients pour se faire une idée de leur personnalité.

Sachez également que faire appel à des sociétés agréées "Service à la personne" vous donne le droit à une déduction de 50% des sommes versées sur vos impôts.

Publicité

En vidéo - Bowling, escrime, tennis. Ces séniors font du sport… sur une console de jeux vidéo