Le CESU, pour chèque emploi service universel, permet à une personne employant un salarié à domicile, tel qu'une infirmière à domicile par exemple, de simplifier le paiement et l'embauche. Ce dispositif permet également de bénéficier d'un crédit d'impôt.
iStock

CESU: le montant maximal du crédit d’impôt

Publicité

En plus d'être simple d'utilisation, le CESU permet de bénéficier d'un avantage fiscal conséquent. En effet, il donne droit à un crédit d'impôt qui s'élève à 50% des dépenses engagées, comprenant les salaires nets et les cotisations sociales. L'embauche d'une infirmière à domicile, tout comme d'autres aides à domicile, donne droit à cet avantage. À noter cependant que l'avantage fiscal ne peut pas dépasser 12 000€, soit un crédit d'impôt maximal de 6 000€. Toutefois, ce plafond peut être majoré en fonction de la situation de la personne qui emploie un salarié en CESU. Le plafond peut être augmenté de 1 500€ par personne à charge du foyer, dans la limite totale de 15 000€ (la première année, le plafond et de 18 000€). Ainsi, le crédit d'impôt maximal peut atteindre 7 500€, soit 625€ par mois.

Publicité

Les conditions pour bénéficier d’un crédit d’impôt

Ce crédit d'impôt est valable depuis le 1er janvier 2017. Il n'y a pas de conditions particulières pour en profiter. En effet, tous les particuliers employeurs d'un salarié à domicile, tel qu'une infirmière à domicile par exemple, bénéficient de cet avantage. C'est le cas si la déclaration est réalisée auprès de la CESU ou de l'URSSAF, pour un temps plein comme pour seulement quelques heures par semaine.