Plusieurs milliers de Français sont dans l'incapacité de renouveler leur carte d'identité. La raison : le nom, trop long, de leurs communes ne rentre pas sur le nouveau format type carte bancaire.
Nouvelle carte d'identité :Service de presse

Plus petite, plus pratique, la nouvelle carte d’identité de la taille d’une carte bancaire est entrée en vigueur le 2 août dernier dans l’ensemble de la France. Mais elle pose un problème. Certains citoyens ne peuvent pas en bénéficier. C’est le cas par exemple des 1 300 habitants du village de Saint-Quentin-la-Motte-Croix-au-Bailly, située dans le département de la Somme. La raison ? Le nom de leur commune, trop long, ne tient pas sur la nouvelle carte.

29 caractères et pas un de plus

"Lorsqu’on a voulu faire une carte d’identité dans la ville voisine habilitée, la secrétaire n’a pas réussi à valider le nom de la commune. Nous avons déjà trois personnes qui sont bloquées", a expliqué au Parisien le maire de la commune, Raynald Boulenger. Et d’ajouter : "La préfecture nous a expliqué que la nouvelle carte d’identité ne pouvait contenir les 38 caractères qui composent le nom de la commune". En effet, comme le détaille le quotidien, seuls 29 caractères, espace et tirets compris, peuvent tenir au verso de la carte, juste après le code postal.

Et les Croisiens sont loin d’être les seuls dans ce cas-là.

Des dizaines de communes concernées

Saint-Remy-en-Bouzemont-Saint-Genest-et-Isson (Marne), Beaujeu-Saint-Vallier-Pierrejux-et-Quitteur (Haute-Saône), La Vacquerie-et-Saint-Martin-de-Castries (Hérault)… Selon les calculs du Parisien, au moins 78 communes françaises, dont les noms font 30 caractères ou plus, seraient concernées par ce problème. Soit près de 67 400 habitants de l’Hexagone.

Une situation qui avait pourtant été anticipée selon la préfète Anne-Gaëlle Baudouin, directrice de l’Agence Nationale des Titres Sécurisés (ANTS). Les mairies et les préfets devait "trouver une solution pour abréger, notamment avec les Saint, les Sur", selon les propos rapportés par le journal. "Compte tenu de tous ces questionnements, on va fusionner les lignes du nom de la commune et du pays. De quoi passer à 49 caractères. Nous nous préparons aussi à réduire la taille des caractères", a-t-elle précisé.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.