Le généticien et ancien président de la Ligue contre le cancer, décédé ce mardi 6 juillet, avait écrit les derniers mots de son blog le 17 juin dernier. Atteint d'un cancer incurable, Axel Kahn y décrivait avec émotion sa fin de vie.
Mort d'Axel Kahn : "Je ne serai bientôt plus", disait son message d'adieuAFP

C'était un message d'adieu déchirant et courageux.Axel Kahn est décédé à l'âge de 76 ans des suites d'un cancer a annoncé l'AFP ce mardi 6 juillet. "C'est avec tristesse et émotion que la Ligue contre le cancer vient d'apprendre le décès d'Axel Kahn", a très vite réagi la Ligue contre le cancer sur Twitter. Très ouvert sur sa maladie, l'ancien président de la Ligue nationale contre la cancer n'avait pas hésité à évoqué son cancer et sa mort prochaine, que ce soit dans les médias ou sur son blog. Atteint d’un cancer incurable, il avait dû quitter ses fonctions en raison de l’aggravation de sa maladie. À 76 ans, il se disait serein face à son destin et se montrait d'une dignité et d'un courage admirable face à la maladie. "Tant que je ne suis pas mort, je suis encore vivant", avait notamment confié avec optimisme le généticien français le 17 mai dernier sur le plateau de C à vous. "Parmi les périodes intenses que j'ai vécues, il y a la période qui a précédé la mort", expliquait-il avec calme.

Axel Khan : "La main dans la main des miens je m’endormirai"

"Je n'ai abandonné aucun des objectifs de ma vie", affirmait Axel Kahn sur le plateau d'Anne-Elisabeth Lemoine, "mais la contrainte supplémentaire c'est que le temps m'est désormais compté", expliquait le généticien. Dans son dernier message publié sur son blog le 17 juin dernier, Axel Khan confiait que "le rideau de ce blog est de ce fait maintenant tiré". Il expliquait comment les médecins avaient augmenté les doses d’opiacés afin d’éviter qu'il ne devienne "qu’un corps martyrisé". L'ancien président de la Ligue nationale contre le cancer évoquait déjà sa mort prochaine entouré des siens. "La main dans la main des miens qui seront transpercés de mon amour, moi-même nimbé de leur amour, je m’endormirai, ils me verront m’endormir", écrivait-il.

Le scientifique a également tenu à remercier toutes les personnes qui lui ont manifesté leur soutien durant cette épreuve face à la maladie, un "phénomène d’une ampleur imprévue" selon lui. "Leur nombre m’empêche d’y répondre, ce serait de ma part un investissement presque à plein temps de fin de vie. Pardon, amies, amis, pardonnez-moi ce silence qui n’est pas de l’indifférence mais seulement de l’émotion si profonde qu’elle conduit Axel le loup à sourire, et ainsi à desserrer la mâchoire", concluait-il dans ce message intitulé"La chronique apaisée de la fin d’un itinéraire de vie". 

Les hommages ont été nombreux après l'annonce de son dès ce mardi 6 juillet.  Olivier Véran a notamment rendu hommage à "une grand médecin" et un "grand humaniste". 'Un grand médecin, un grand chercheur, un grand humaniste vient de nous quitter. Courageux et engagé, jusqu'à la fin", a-t-il écrit sur Twitter. Roselyne Bachelot a quant à elle salué "un homme aux remarquables qualités humaines et professionnelles". "À la présidence de la Ligue contre le cancer, il fut un allié indéfectible et précieux des politiques publiques contre ce fléau", a précisé l'ancienne ministre de la Santé. 

 

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.