Edouard Philippe a répondu aux questions des députés pendant plus de trois heures, mercredi à l'Assemblée nationale. Toutes concernaient la pandémie de Covid-19 et ont permis d'en apprendre davantage sur les plans du gouvernement pour les semaines et les mois à venir. Le point sur ce qui a été dit.
Déconfinement par régions ou tranches d’âge, pénuries de masques, report du Bac… les dernières annonces d’Edouard PhilippeAFP

C’était un rendez-vous très attendu. Mercredi, Edouard Philippe a fait face aux députés pour répondre à toutes leurs questions concernant la gestion de la pandémie du Covid-19 en France. En raison du confinement et des mesures sanitaires à respecter pour limiter la propagation du coronavirus, le Premier ministre a pris place, seul, dans une salle du Palais, tandis que les élus lui faisaient face sur son écran d’ordinateur grâce à une visioconférence. C’est donc par écrans interposés que le chef du gouvernement s’est plié au jeu du question-réponse. Et d’emblée, il a donné le ton : "Je préfère vous dire les choses : nous ne savons pas tout". Ce qui ne l’a pas empêché d’aborder ensuite longuement l’un des sujets qui taraudent de nombreux Français : la fin du confinement.

Vers un déconfinement par régions et par tranches d’âge

Mise en place pour 15 jours le 17 mars dernier, il a été prolongé "d’au moins" autant. Mais le bruit court qu’il pourrait durer au moins jusqu’au 4 mai, date de la fin des vacances de printemps pour l’ensemble des zones scolaires. Si Edouard Philippe n’a pas été en mesure d’annoncer une date, il a revanche dévoilé de quelle manière le confinement pourrait prendre fin : il est "probable" que le "déconfinement" ne se fasse pas "en une fois et pour tout le monde".

Des régions ou des tranches d’âge pourraient ainsi entamer ce processus en priorité. Le gouvernement étudie actuellement "des scenarios en fonction des hypothèses" et des "impératifs de santé" a-t-il détaillé. Et le Premier ministre de souligner : "Nous espérons pouvoir présenter une stratégie de déconfinement dans la semaine, les jours qui viennent pour pouvoir donner une perspective à nos concitoyens".

Edouard Philippe a ensuite évoqué un autre sujet sensible : la pénurie de masques en France.

Contribuez à sauver des milliers d'enfants : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.