Depuis le samedi 17 octobre 2020, un couvre-feu est instauré dans 9 métropoles françaises. Très décriée, cette interdiction de sortie entre 21 heures et 6 heures sera-t-elle revue par le gouvernement ? Planet fait le point.
Couvre-feu : une modification des horaires n'est "pas d'actualité" AFP

Le bilan de la crise sanitaire ne cesse de s'alourdir. D'après les données de Santé publique France, près de 30 000 personnes ont été testées positives au Covid-19 dans les dernières 24 heures. Sur la même période, on compte également 85 décès et exactement 1 750 foyers épidémiques en cours d'investigation, soit 62 de plus que la veille. Côté hospitalisations, les chiffres sont également très inquiétants. En effet, 7 530 personnes ont été hospitalisées dans les sept derniers jours, dont 1 343 en service de réanimation. La situation dans les établissements hospitaliers français est très critique. D'aucuns craignent une saturation des services de réanimation, destinés aux malades ayant développé les formes les plus graves de coronavirus. 

Pour lutter contre la propagation active de l'épidémie, le gouvernement est amené à prendre des décisions importantes et strictes. D'une part, l'état d'urgence sanitaire a de nouveau été déclaré sur l'ensemble du pays. Par ailleurs, le président de la République a annoncé, lors d'une interview télévisée, que neuf métropoles seront désormais soumises à un couvre-feu.

Couvre-feu : quelles sont les métropoles concernées ? 

Il s'agit, d'abord, du département d'Île-de-France : soit Paris, la Seine-et-Marne, les Yvelines, l'Essonne, les Hauts-de-Seine, la Seine-Saint-Denis, le Val-de-Marne et le Val d'Oise. Ensuite, on compte les métropoles d'Aix-Marseille-Provence, Lille, Rouen, Lyon, Saint-Etienne, Grenoble, Montpellier et Toulouse. Dans ces zones du territoire, seuls huit motifs bien précis justifient une sortie. Urgence sanitaire, travail, sortie d'un animal de compagnie, voyage... Doit-on craindre un durcissement des règles ? 

Comparez les Mutuelles séniors et économisez toute l'année !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.