Coronavirus : 21 départements sont désormais en "zone rouge"AFP
Jean Castex a annoncé ce jeudi matin que 19 nouveaux départements passaient en "zone de circulation active du virus". Quels sont les territoires concernés ? Consultez la liste.
Sommaire

Une rentrée sous le signe du coronavirus. Après plusieurs semaines de repos, les ministres sont de retour au front et tout commence par une conférence de presse très attendue ce jeudi 27 août. A quelques jours de la rentrée des classes, le Premier ministre Jean Castex, le ministre de la Santé Olivier Véran et celui de l’Education nationale Jean-Michel Blanquer ont tenu à faire un point sur la circulation de la Covid-19 dans l’Hexagone. Port du masque, tests, cas contacts… De nombreux sujets ont été abordés par ces trois membres du gouvernement.

Covid-19 : "C'est maintenant qu'il faut intervenir"

"Je pense qu’il est indispensable de vous rendre compte, de rendre compte à la Nation de la situation", a affirmé Jean Castex, avant de faire un point sur l’épidémie. "Nous comptions moins de 1 000 nouveaux cas par jour à la fin du confinement, nous sommes aujourd’hui à plus de 3 000", a-t-il rappelé, ajoutant que "le pourcentage de personnes positives augmente". D’après le Premier ministre, "nous sommes depuis quelques semaines dans une phase de recrudescence de l’épidémie". "Ce virus circule beaucoup chez les jeunes, en particulier pour la tranche 20-30 ans. Ils présentent des taux positifs proches de 6%, plus que la moyenne nationale", a conclu le locataire de Matignon.

L’épidémie regagne donc du terrain et, pour le chef du gouvernement, "c’est maintenant qu’il faut intervenir". Le virus circule désormais dans toutes les régions et le taux d’incidence a dépassé les 10 pour 100 000 habitants dans une grande majorité de départements. Résultat, le gouvernement "a pris la décision d’inscrire 19 nouveaux départements en rouge", en plus de Paris et des Bouches-du-Rhône. Quels sont les départements concernés ? Consultez la liste à la page suivante.

Covid-19 : la liste des départements en "zone rouge"

Ce sont désormais 21 départements qui sont considérés comme des "zones actives de circulation du coronavirus". Après Paris et les Bouches-du-Rhône il y a quelques semaines, voici les 19 départements concernés.

  • La Seine-Saint-Denis (93)
  • Le Val-de-Marne (94)
  • Les Hauts-de-Seine (92)
  • La Seine-et-Marne (77)
  • L’Essonne (91)
  • Le Val-d’Oise (95)
  • Les Yvelines (78)
  • La Sarthe (72)
  • Le Rhône (69)
  • La Gironde (33)
  • Le Loiret (45)
  • La Haute-Garonne (31)
  • L’Hérault (34)
  • Le Gard (30)
  • Le Var (83)
  • Les Alpes-Maritimes (06)
  • La Guadeloupe (971)
  • La Martinique (972)
  • La Guyane (973)

Comme à Paris et dans les Bouches-du-Rhône, ces départements pourront eux aussi être soumis à de nouvelles restrictions si la situation sanitaire ne s’améliore pas dans les prochaines semaines. Un reconfinement est-il à craindre ? Le Premier ministre a donné la réponse.

Covid-19 : "Tout faire pour éviter un reconfinement" 

L’hypothèse d’un reconfinement est sur la table. Lors de cette présentation devant la presse, Jean Castex a affirmé que "des plans de reconfinement territoriaux ou globaux sont prêts". "Notre système hospitalier est prêt aussi à une éventuelle nouvelle vague de patients, en termes de lits, masques, médicaments, réanimateurs", a-t-il ajouté. Mais l’objectif du gouvernement "est de tout faire pour éviter un reconfinement, surtout généralisé, et un afflux massif de patients, tel que nous l’avons connu". "Cet objectif est à notre portée, pour peu que nous soyons tous mobilisés", a-t-il conclu.