Les escrocs ne reculent devant rien pour vous dépouiller. Cette fois, ils ont trouvé une nouvelle façon pour s'en prendre directement à votre salaire. Surveillez vos fiche de paie.
Arnaque ! Une nouvelle arnaque pourrait peser cher sur votre salaireIstock

Il s'agit d'une escroquerie de plus en plus récurrente. Elle ne se limite d'ailleurs pas qu'à l'Hexagone mais concerne d'ores et déjà bien des Françaises et des Français. Sur les six derniers mois, rapporte le site spécialisé 01.net les services de cybersécurité de l'éditeur Proofpoint ont constaté près de 35 000 tentatives d'arnaques… ce qui, au quotidien, représente près de 200 essais.

Mais après quoi courent ces malfrats, cette fois-ci ? Ceux-là sont particulièrement ambitieux, indique le site d'information : ils ne souhaitent rien de moins que détourner l'intégralité de votre salaire. Leur méthode est d'ailleurs bien rodée et, dans certains cas, ils y parviennent.

Comment les escrocs peuvent-ils détourner l'intégralité d'un salaire ?

La quasi entièreté du processus repose sur des échanges de mails frauduleux. Les escrocs contactent le service comptabilité de l'entreprise qui emploie le salarié pris pour cible et usurpent alors son identité. Dans leur courriel, ils font mention d'un changement de domiciliation bancaire et ajoutent un nouveau RIB en pièce jointe. Problème ? Il s'agit en fait du leur et l'employé(e) n'a en vérité jamais changé d'établissement.

Pour pousser les RH à la faute, ces escrocs agissent généralement peu de temps avant la date du virement initialement prévu par la société. Généralement, ils s'attaquent à des cadres, dont les émoluments sont assez élevés : en moyenne, 11 000 dollars mensuels.

Seule solution ? La vigilance, tant des services comptabilités que de l'employé. A lui de prévenir son entreprise en cas de soucis, et à elle de bien vérifier auprès de son travailleur en cas d'une demande de changement de domiciliation bancaire.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.