Comme tous les ans, l'Insee dévoile son étude annuelle sur le niveau de vie des ménages en France. A partir de quels revenus peut-on être considéré(e) comme riche, aux dernières nouvelles ?
Combien faut-il toucher pour être riche en 2021 ?Istock
Sommaire

Que signifie être riche ? Et, par extension naturel, que signifie être pauvre ? Les deux questions peuvent sembler liées mais, en pratique, il est plus simple de répondre à la seconde qu’à la première. En effet, rappelle l’Insee, la France dispose d'outils pour mesurer la précarité sur son sol. Le seuil de pauvreté, fixé à 60% du niveau de vie médian, en fait partie. En 2017, note encore l’organisme, ce dernier était fixé à 1 041 euros par mois. C’est beaucoup plus que le revenu de solidarité active (RSA) de l’époque, fixé à 537 euros ou que le minimum vieillesse contemporain, dont le montant s’établissait alors à 803 euros. Cependant, les revenus des individus percevant ces rémunérations pouvaient alors être complétés par d’autres allocations.

Il n’existe pas, en revanche, de “seuil de richesse” officiel. Dès lors, il est bien plus complexe - et souvent, bien plus dangereux politiquement - d’essayer de définir cette dernière. Cela n’empêche pas l’Insee, tous les ans, de fournir un rapport détaillé des niveaux de vie en France. L’institut vient d’ailleurs de publier son étude annuelle sur la question. Cette fois, les données portent sur 2019.

Étude de l’Insee : à partir de quand peut-on dire qu’on est riche en France ?

Le niveau de vie médian des ménages Français progresse considérablement en 2019, écrit l’Insee dans les conclusions dévoilées le 5 octobre 2021. Il augmente de 2,6% sur un an, en euros constants (inflation prise en compte dans le calcul). C’est important, parce que c’est une hausse très largement supérieure à celles constatées ces 20 dernières années. En moyenne, elle était de +0,8% par an. Il est donc possible d’affirmer que, au global, les Françaises et les Français s’enrichissent. Reste donc à savoir combien gagnent les 50% les plus riches !

Le niveau de vie médian - c’est-à-dire, celui qui coupe en deux parts égales la population, avec d’un côté une moitié touchant moins et de l’autre une moitié touchant davantage - est fixé, en 2019, à 22 040 euros. 

Quiconque a perçu davantage peut légitimement être qualifié d’“aisé” par une moitié des Français.

Vous souhaitez faire une reconversion ? Vous souhaitez changer de métier ? Bénéficiez d'un accompagnement personnalisé : 100% pris en charge par l'état >

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.