Neuf ans après la découverte des cinq corps de la famille Dupont de Ligonnès sous la terrasse de leur maison familiale à Nantes, un expert criminalistique et morphoanalyste de traces de sang a livré son analyse de la scène de crime. Un compte-rendu qui nous éclaire davantage sur ce qu'il s'est passé dans cette maison la nuit du massacre.
Affaire Dupont de Ligonnès : "Pas une seule trace de sang dans la maison"

Le 21 avril 2011, les enquêteurs découvraient les corps d’Agnès Dupont de Ligonnès et de ses quatre enfants enterrés sous la terrasse de leur maison nantaise. Celui du père, lui, n’a jamais été retrouvé. Alors que ce dernier est considéré comme le suspect numéro dans cette affaire et qu’un mandat d’arrêt international a été lancé à son encontre, il demeure introuvable. Et depuis, les questions sans réponses ne cessent de s’accumuler… Comment un père de famille a-t-il pu tuer sa femme et ses enfants ? Depuis combien de temps s’y préparait-il ? Dans quel état se trouvait-il au moment de les tuer ?

"C’est unique, je crois ne l’avoir jamais vu"

A cette dernière question, Philippe Esperança semble avoir un élément de réponse. Responsable criminalistique et morphoanalyste de traces de sang, cet expert analyse des scènes de crime depuis trente ans. Dimanche, il était interrogé par le magazine "13h15 le dimanche" (France 2) concernant celle de la famille Dupont de Ligonnès. Se basant sur les rapports faits par ses confrères sur la scène du crime et sur les photos qui y ont été prises, il a livré une conclusion qui fait froid dans le dos. "C’est vraiment la seule scène que j’ai eu à connaître, où il y a cinq victimes, et qu’aucune trace de sang n’a été découverte, a-t-il en effet confié. C’est unique, je crois ne l’avoir jamais vu".

Allant plus loin, Philippe Esperança a même partagé l’impression que toute cette scène de crime lui donne quant à l’état dans lequel devait alors se trouver le père de famille.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.