Moine dans le var, agent secret ou menant une double-vie en Argentine... Les rumeurs entourant la disparition de Xavier Dupont de Ligonnès sont nombreuses. Pour Guy Hugnet, journaliste, toutes sont fausses. Sauf une.
AFP

Xavier Dupont de Ligonnès s'est-il suicidé ?

Xavier Dupont de Ligonnès s’est-il suicidé ? C’est loin d’être improbable, à en croire Guy Hugnet, journaliste et écrivain, qui a enquêté six années durant sur l’affaire. Pour lui, le suspect n°1 de la "tuerie de Nantes" n’est pas devenu moine dans le Var, comme on le croyait il y a quelques mois. Il ne mène pas non plus une double-vie, perdu quelque part en Amérique du Sud, comme le défendait dans Le Télégramme Anne-Sophie Martin, elle aussi journaliste. Les théories sont nombreuses, mais en pratique le mystère reste entier.

Dans son livre L’affaire Dupont de Ligonnès : la secte et l’assassin (éditions Archipel, 19 euros), Guy Hugnet cherche à démontrer que le tueur présumé s’est suicidé. Il s’appuie sur des documents personnels, parmi lesquels on retrouve notamment des lettres et des écrits de la mère du disparu. Il a ensuite suivi l’itinéraire emprunté a priori par Xavier Dupont de Ligonnès. "A la sortie de l’hôtel, il y a un rond-point avec 8 directions possibles Xavier de Ligonnès portait un sac à dos avec une carabine qui dépasse. Pour ne pas se faire repérer il a forcément pris ‘la route des Châtaigniers’", insiste le journaliste au micro de France Bleu. A le croire, Xavier Dupont de Ligonnès savait qu’il ne s’en sortirait pas."Je suis persuadé que Dupont de Ligonnès s'est suicidé dans une grotte du Var", dit-il avant d'affirmer : "Il est impossible qu’il se soit fait aider. On a jamais vu des fugitifs se comporter comme lui. C’est un homme très intelligent, qui connait ce genre d’affaire, notamment l’histoire similaire de John List, un agent d’assurance américain qui a tué sa mère, sa femme et ses 3 enfants." L’homme s’est finalement fait arrêter après 18 ans de cavale.

Xavier Dupont de Ligonnès : il connaissait bien la région et aurait pu se cacher dans une grotte

En conséquence, et faces aux difficultés qu’il connaissait, Dupont de Ligonnès aurait préféré se suicider. "Un an et demi avant de tuer sa famille, il écrit qu’il hésite entre suicide individuel ou suicide collectif", rappelle l’écrivain. "Il est en échec à tous les niveaux : situation professionnelle, financière, dans son couple." Une piste d’autant plus envisageable que la grotte dans laquelle il se serait suicidé n’a jamais été explorée, précise Guy Hugnet. "La police a fait des recherches dans la partie ouest, vers Lorgues. Je pense que Xavier Dupont de Ligonnès est parti plutôt au nord-ouest, au nord de Draguignan." La région compte de nombreuses cavernes, mais, selon le journaliste, seules 4 ou 5 "sont assez profondes pour pouvoir s’y cacher". "Je rappelle aussi qu’il connaissait bien le Var y avoir longtemps vécu dans les années 90", insiste l’auteur de L’affaire Dupont de Ligonnès : la secte et l’assassin.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !