Vous vous posez des questions sur votre pouvoir d'achat immobilier ? Ces deux études menées par les courtiers Vousfinancer et Meilleurtaux peuvent vous apporter quelques réponses.
IllustrationIstock

Surface, lieu, mensualité, durée du prêt… Alors que les taux de crédit demeurent historiquement bas (1 à 1,30% en moyenne sur 20 ou 25 ans, hors assurance) en ce premier semestre 2019, les prix des logements repartent à la hausse dans plus de la moitié des grandes villes de l’hexagone.

En trois ans, selon l’indice calculé par l’Insee et les notaires, le prix des logements anciens en France a augmenté de près de 9% (à fin 2018). Certains Français peuvent donc voir baisser leur pouvoir d’achat.

Publicité

Le palmarès mensuel du courtier Meilleurtaux.com réalisé dans les 20 plus grandes villes de France en avrril dernier, le confirme. D’après Maël Bernier, directrice de la communication et porte-parole du courtier, on assiste en effet à "quelques baisses de pouvoir d’achat dans certaines villes".

Publicité

D’autant plus que les disparités sont grandes selon les régions. D’après l’Insee, les prix se sont accrus par exemple de 12% en Île-de-France, de 19% à Paris et de "seulement" 7% en Province, rapporte le site spécialisé Le revenu.

Que pouvez-vous alors espérer acheter en fonction de vos revenus ? Quelle surface ? Selon les villes, les possibilités diffèrent.

A quoi pouvez-vous prétendre avec une mensualité de 1000 euros par mois ?

Dans son "Palmares du pouvoir d’achat immobilier", actualisé tous les mois, Meilleurtaux indique qu’au maximum, vous pouvez acquérir 161 mètres carrés à Saint-Etienne en remboursant 1 000 euros par mois pendant 20 ans (hors frais d’agence et de notaires).

Selon ce même critère, vous avez également la possibilité d’acheter :

  • 133 mètres carrés au Mans
  • 112 m2 au Havres
  • 102 m2 à Nîmes
  • 94 m2 à Angers
  • 92 m2 à Toulon
  • 73 m2 à Marseille
  • un peu moins de 70 m2 à Lille et Toulouse
  • 63 m2 à Strasbourg
  • 62 m2 à Rennes
  • 52 m2 à Nice
  • 47 m2 à Bordeaux et à Lyon
  • et seulement 21 m2 à Paris

Qu'en est-il en revanche du Français "moyen"? Que peut-il s’offrir ?