Une femme âgée de 76 ans a été kidnappée lundi midi à Nice en pleine rue. Selon les premiers éléments, la victime serait la richissime propriétaire du Grand hôtel de Cannes. 

Un scenario digne d’un film. Lundi vers midi, une femme a été enlevée en pleine rue à Nice. Agée de 76 ans, elle venait de sortir de son véhicule et s’apprêtait à entrer dans une pharmacie située "dans une discrète artère proche du boulevard Gambetta" lorsqu’elle a été "poussée dans un utilitaire à bord duquel se trouvaient au moins trois individus", précise Nice-Matin. Des témoins ont également raconté que ses ravisseurs lui avaient appliqué un linge sur le visage, laissant ainsi pensé qu’ils avaient cherché à l’endormir.

Une femme d’affaires richissime

D’après les premiers éléments communiqués par le procureur de la République de Nice, Jean-Michel Prêtre, la femme enlevée serait Jacqueline Veyrac, la dirigeante de l’hôtel de luxe "le Grand Hôtel" à Cannes. En plus de cet établissement cinq étoiles situé sur la Croisette, la septuagénaire est également gérante d’un établissement emblématique de Nice : le restaurant La Réserve, écrit Nice-Matin qui ajoute que la femme d’affaires avait racheté le Grand Hôtel de Cannes avec son défunt mari, Gérard, dans les années 1950.

Publicité
Le procureur Prêtre a par ailleurs indiqué que Jacqueline Veyrac avait déjà fait l’objet d’une tentative d’enlèvement en 2013. "Les limiers de la brigade criminelle de la police judiciaire sont à la recherche des fuyards, introuvables à ce stade", indique le qutodien. 
Publicité