Une jeune femme de 19 ans a été attaquée au couteau mardi à Rennes. Son agresseur voulait qu’elle lui serve de "sacrifice" pour le ramadan. 

Une histoire qui fait froid dans le dos. Mardi après-midi vers 16 heures, un homme s’en est pris à une jeune femme en pleine rue, à Rennes. Armé d’un couteau, l’agresseur a donné trois coups à sa victime : un dans l’abdomen et deux aux poignets. Rapidement interpellé, l’individu de 32 ans a expliqué avoir voulu sacrifier cette femme à l’occasion du ramadan. "Des voix lui ont dit qu’il fallait qu’il commette un sacrifice à l’occasion du ramadan", a en effet indiqué le procureur de la République de Rennes, Nicolas Jaquet. Un témoin de l’agression à qui l’homme a ensuite remis son couteau a quant à lui raconté qu’il s’était dit musulman.

"De lourds antécédents psychiatriques"Le magistrat a par ailleurs précisé que l’agresseur avait de "lourds antécédents psychiatriques". Il aurait ainsi effectué "plusieurs séjours en hôpital psychiatrique". Aux enquêteurs, le déséquilibré aurait expliqué qu’il était sous traitement pour schizophrénie et devait recevoir dans la journée une injection-retard. Il a depuis été examiné par un médecin et hospitalisé dans un établissement psychiatrique.

A lire aussi – Ramadan : une serveuse niçois agressée parce qu’elle servait de l’alcool

Publicité
De son côté, la jeune femme attaquée a été prise en charge par des médecins. "A priori, son pronostic vital ne serait pas engagé", a rapporté Nicolas Jaquet précisant ensuite qu’elle est "lycéenne en première année de classe préparatoire HEC au lycée Chateaubriand". Une enquête a été ouverte pour tentative d’homicide.

 En vidéo - Début du ramadan dans des conditions parfois difficiles

Publicité