Les parents de la petite Inaya, morte sous les coups fin 2011 et enterrée en forêt de Fontaineblau, ont été condamnés vendredi à de fortes peines de prison. 

Jugés pour avoir tué et enterré leur petite fille de 20 mois dans la forêt de Fontaineblau en 2011, les parents d'Inaya ont écopé vendredi de 30 ans de prison ferme pour le père et 20 ans pour la mère lors de leur procès devant la cour d'assises de Seine-et-Marne.

"Ces condamnations vont au-delà des réquisitions de l'accusation, qui avait demandé respectivement à l'encontre de Grégoire Compiègne, 27 ans, et 15 ans contre Bushra Taher-Saleh, 29 ans, qui comparaissent depuis une semaine à Melun", rapporte Le Figaro.

Les circonstances de la mort inconnues 

Malgré la sentence, des doutes persistent toujours sur les conditions de la mort de la fillette. L'avocat général n'a en effet pas su déterminer qui du père ou de la mère avait donné les coups mortels au bébé. Et les circonstances et la date exacte du décès sont elles-aussi inconnues.

Publicité
Pendant plus d’un an, la fillette est restée enterrée dans les bois sans que personne ne remarque sa disparition. Même pas les services sociaux qui étaient censés surveiller la famille, les parents étant connus pour des faits de maltraitance sur leurs trois enfants.

En vidéo sur le même thème - Procès de la mort d'Inaya: lourd verdict de 30 ans pour le père et 20 ans pour la mère 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité