Le groupe terroriste a revendiqué samedi dans un communiqué les attaques de vendredi à Paris et assure que ce "n'est que le début de la tempête". 

Les attaques de Paris qui ont fait au moins 128 morts dans la nuit de samedi à dimanche ont été revendiquées samedi midi dans un communiqué par le groupe terroriste Daesh. 

Dans ce communiqué, repris par les médias, l'Etat islamique assure avoir "pris pour cible la capitale des abominations et de la perversion, celle qui porte la bannière de la croix en Europe, Paris". "Huit frères portant des ceintures d'explosifs et des fusils d'assaut ont pris pour cible des endroits choisis minutieusement à l'avance au cœur de la capitale française (…) Paris a tremblé sous leurs pieds et ses rues sont devenues étroites pour eux", précise Daesh. 

"La France sera impitoyable à l'égard des barbares de Daesh"

Et d'ajouter : "Cette attaque n'est que le début de la tempête (…) La France demeurera une cible privilégiée tant qu'elle poursuivra la même politique au Moyen-Orient". 

Le communiqué montre également que les lieux des attaques ont été choisis minutieusement, comme le Stade de France, où se trouvait, selon leurs mots, "l'imbécile de France François Hollande", ou encore le Bataclan, "où étaient rassemblés des centaines d'idolâtres dans une fête de perversité".

Publicité
Quelques minutes plus tôt, le président François Hollande avait de son côté parlé d'un acte de guerre "commis par l'armée terroriste, Daesh", le décrivant comme un acte "planifié", "de l'extérieur". Le chef de l'Etat a par ailleurs assuré que "la France sera impitoyable à l'égard des barbares de Daesh". 

Les six attaques terroristes ont fait au moins 128 morts et plus de 250 blessés, dont 99 dans un état critique. 

En vidéo sur le même thème - Attaques terroristes à Paris : retour sur une nuit d'horreur 

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité