Mercredi après-midi à la gare Saint-Lazare, des milliers de voyageurs n'ont pas pu prendre leur train. La cause ? Une dispute entre un conducteur et un cadre SNCF... qui a entraîné une grève des cheminots.

Une brouille entre deux agents de la SNCF... qui pénalise des milliers de voyageurs. C'est la galère qu'ont connue de nombreux usagers mercredi après-midi après que plusieurs trains en Ile-de-France ont été interrompus.

A lire aussi - SNCF : ces avantages que vont pouvoir conserver les cheminots

Comme l'explique Le Parisien, les cheminots ont décidé d'arrêter le service en début d'après-midi après une dispute entre un voyageur et un conducteur de train, à laquelle s'est mêlée un cadre de la SNCF. La brouille a débuté en début de matinée quand, en arrivant en gare Saint-Lazare, un conducteur a été insulté par un voyageur mécontent "pour des raisons qui restent floues". Assistant à l’échange entre les deux hommes, un cadre de la SNCF a pris la défense du voyageur, l’incitant apparemment à porter plainte contre le conducteur. "Une attitude pas très 'corporate' qui aurait envenimé la situation et poussé ce conducteur à déclarer un 'dépôt de sac', - autrement dit un arrêt de travail", relate Le Parisien

"Pourquoi bloquer des milliers de gens ?"

Le quotidien explique ensuite que les syndicats CGT et Sud Rail ont alors appelé à la grève. "Nos conducteurs sont malheureusement habitués aux réactions désagréables de certains usagers mais ils ne se mettent généralement pas en grève pour une simple insulte. C'est vraiment l'intervention de ce cadre qui a envenimé la situation", assure Fabio Ambrosio, membre du bureau Sud Rail de Saint-Lazare, avant d'ajouter que "depuis les grèves du printemps dernier, le climat est malsain au sein de l'entreprise, on sent la direction animée d'un esprit revanchard".

Publicité
A la suite d'un Comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT), la grève a été levée et les trains ont pu repartir vers 17 heures. Mais à 18h30, la pagaille n'était pas totalement terminée. Sur Twitter, de nombreux internautes ont trouvé scandaleux la grève des cheminots. 

Vidéo sur le même thème : La SNCF s'installe dans la tour In City

Publicité