Revue du web
Le Touquet (Pas-de-Calais), son immense plage de sable fin, son casino, son phare en brique, et désormais sa demeure présidentielle. Depuis le 7..
Revue du web
Ça y est, Marcelo Bielsa effectue ses premiers pas au domaine de Luchin, le centre d'entraînement du Losc.Présenté à la presse ce mardi,..
Revue du web
Ira, ira pas ? Alors que le FN rendra publique lundi prochain sa liste définitive des candidats aux législatives, le mystère reste entier autour..
Revue du web
Après l'Europe, le Nord-Pas-de-Calais. Une enquête préliminaire a été ouverte par le parquet de Lille portant sur des soupçons d'emplois fictifs..
Revue du web
Après l'Europe, le Nord-Pas-de-Calais. Une enquête préliminaire a été ouverte par le parquet de Lille portant sur des soupçons d'emplois fictifs..
Vidéos à la une
Un bâtiment d'un genre inédit en France, vient d'être inauguré à Condette dans le Pas-de-Calais : un théâtre élisabéthain. Ce petit bijou d'architecture tout en bois a été inventé à l'époque de Shakespeare et du règne de la reine Elisabeth I. Il est idéal pour diffuser le son.
Vidéos à la une
La programmation musicale du 13 juillet prochain à Hénin-Beaumont est au coeur de la polémique. La raison ? Le maire FN de la commune Steeve Briois a convié Jean-Luc Lahaye aux festivités. Une invitation qui n'est pas du tout du goût de l'opposition communiste, compte tenu du passé judiciaire du chanteur. "En dépit de ces condamnations et de ces propos provocateurs, la municipalité d'Hénin-Beaumont a malgré tout pris la décision d'inviter Jean-Luc Lahaye. N'y avait-il pas des chanteurs ou des groupes régionaux moins onéreux et moins contestables à inviter pour la fête nationale ?", a confié à France 3 Nord-Pas-de-Calais, David Noël, conseiller municipal PCF. En 2007, Jean-Luc Lahaye avait écopé d'une amende de 10 000 euros pour avoir eu des relations sexuelles avec une mineure. En 2015 encore, ses penchants pour les jeunes filles lui avaient valu une condamnation à un an de prison avec sursis. Des penchants que le chanteur de 64 ans assume complètement. Dans son autobiographie "Classé confidentiel", Jean-Luc Lahaye déclare : "J'aime les jeunes femmes. Je le redis, c'est ma faiblesse. D'autres ont l'alcool, la drogue, les médicaments. Pas moi".
Vidéos à la une
Le maire de Tourcoing craint une guerre civile en France. Face à la montée des communautarisme, il souhaite "une concorde religieuse", un encadrement de l'Islam en France par un clergé. Il regrette par exemple que les mosquées soient dans la majorité des cas financés par des pays étrangers, ou que les imams soient trop peu souvent liés à la culture française. Selon lui, l'Etat doit porter des actes d'autorité pour que la laïcité soit respecté mais aussi que les musulmans de France puissent suivre leur religion sans encombre.
Vidéos à la une
À Laventie, près de Béthune, de nombreuses routes secondaires sont impraticables à cause des pluies diluviennes. Au total, près de 300 interventions ont été recensées sur l'ensemble de la région du Nord et du Pas-de-Calais durant toute la nuit. Normalement, il ne devrait plus pleuvoir ce mardi, nous explique notre correspondant Sébastien Hembert.
Vidéos à la une
Alors que le vendredi 13 est l'occasion pour les superstitieux de tenter leur chance au Loto, les équipes de TF1 vous emmènent dans le Nord, département qui enregistre le plus de gagnants après Paris. Et pour cause : c'est là que l'on joue le plus depuis 40 ans.
Vidéos à la une
D'après une étude rendue publique ce lundi, les trains et les métros sont presque devenus une résidence secondaire pour des millions de Français. Ces RER et ces TGV dans lesquels nous passons tant de temps sont, le plus souvent, conçus en France, et notamment dans le Nord-Pas-de-Calais. Découverte de ces quelques kilomètres carrés où se concentrent constructeurs, ingénieurs et savoir-faire.
Vidéos à la une
L'opération SOS Villages pilotée par TF1 a été lancée officiellement lundi. Le but : redonner la vie aux petits commerces ou aux services de nos campagnes. Le maire de Ribemont-sur-Ancre, dans la Somme, lance ce mardi un appel à l'aide. Sa commune recherche deux médecins et deux masseurs-kinésithérapeutes, dont elle est privée depuis près de deux ans.
Vidéos à la une
REVUE DE PRESSE. À la une des journaux de ce mardi 15 mars, "Tout ça pour ça", "Marche arrière toute" : les modifications apportées à la loi travail. Les quotidiens s'intéressent aussi au nouveau nom de la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie : Hauts-de-France et un documentaire sur les films qui ne sont jamais sortis.
Vidéos à la une
Après l'adoption du nouveau nom de la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie désormais appelée Hauts-de-France, la présidente du Front national Marine Le Pen a exprimé sa déception pour un choix qu'elle juge purement "géographique". "Je n'ai pas envie que mon pays se divise en Hauts-de-France, Bas-de-France, Est-de-France et Ouest-de-France" a-t-elle déploré.
Vidéos à la une
OEIL DU WEB. Ce lundi, le Conseil régional de Nord-Pas-de-Calais-Picardie, présidé par Xavier Bertrand, a dévoilé le nouveau nom de la région. Elle s'appellera désormais "Hauts-de-France". Cela ne s'est joué à pas grand-chose avec "Terres du Nord". Sur les réseaux, les internautes s'insurgent de ce changement de nom.
Vidéos à la une
Austrasie, Acalie ou encore Rhin-Campagne, à partir de lundi, les habitants du Grand Est pourront choisir le nom de leur nouvelle région. Le Nord Pas-de Calais Picardie doit lui aussi se choisir un nouveau nom demain. Les votes des citoyens ne sont cependant que consultatifs. Ce sont les conseillers régionaux qui auront le dernier mot.
Vidéos à la une
Les habitants de la nouvelle région Nord-Pas-de-Calais-Picardie votent jusqu'à dimanche pour le futur nom de leur région. Après une proposition des lycéens et apprentis, trois appellations ont été retenues par le conseil régional, qui aura le dernier mot : Hauts-de-France, Nord-de-France et Terres-du-Nord. Mais
Vidéos à la une
Invité sur le plateau de "Grand jury", Xavier Bertrand intervient sur la crise des agriculteur. Le président du conseil régional du Nord-Pas-de-Calais-Picardie annonce sa volonté de créer "zones franches rurales" où les agriculteurs seraient exonérés pendant plusieurs années de charges fiscales et sociales.
Vidéos à la une
Sur l'autoroute A2, au péage de Pont-l'Évêque, axe très fréquenté entre la France et la Belgique, les gendarmes sont équipés de tablettes et de smartphones pour effectuer des contrôles, ce qui leur permet d'avoir accès à la totalité des fichiers d'information. Ce nouveau dispositif appelé "Néogend" s'applique pour le moment uniquement dans le Nord mais pourrait s'étendre dans toute la France d'ici 2017.
Vidéos à la une
Dans la région Nord-Pas-de-Calais Picardie, 120.000 emploi sont à pourvoir. Le nouveau président, Xavier Bertrand, veut diviser ce chiffre par deux d'ici le mois de septembre. Un Facebook de l'emploi régional, un numéro spécial, une relation entre les employeurs et les candidats... ces mesures ne seront cependant pas suffisantes pour la troisième région de France qui doit faire face à de fortes disparités entres les grandes villes et les campagnes. Les chômeurs sont pour l'instant septiques.
Vidéos à la une
Xavier Bertrand (Les Républicains) a été officiellement élu lundi président de la nouvelle région Nord-Pas-de-Calais-Picardie, à l'issue d'un vote où il était le seul candidat et auquel les élus Front national ont refusé de participer, a annoncé le président de séance.
Vidéos à la une
2500 migrants vivent dans des conditions très précaires dans le camp de Basroch à Grande-Synthe. Le maire de la ville l'avait renommé le camp de la honte. Un nouveau terrain de la commune devait accueillir ces personnes dans de meilleures conditions dès la mi-janvier. Mais selon la Voix du Nord, le déménagement pourrait finalement être repoussé. Le nouvel endroit "ne satisfait pas aux conditions de sécurité requises" selon la préfecture. En cause, la proximité d'une voie de chemin de fer et d'une autoroute.
Vidéos à la une
Xavier Bertrand (LR), en Nord-Pas-de-Calais-Picardie. Hervé Morin (UDI), en Normandie. Valérie Pécresse (LR), en Île-de-France. Quelques jours après leur victoire aux élections régionales, les trois anciens candidats ont commencé par démissionner de leurs précédents mandats. Hervé Morin ne sera plus député de l'Eure. Valérie Pécresse renonce à son siège dans les Yvelines et Xavier Bertrand au sien dans l'Aisne. Désormais, place au terrain pour les trois nouveaux présidents de régions. Tous sentent la nécessité de ne pas décevoir.
Vidéos à la une
Xavier Bertrand a remporté la région Nord-Pas-de-Calais-Picardi, avec près de 58% des voix, une victoire qu'il doit au report de voix des électeurs de gauche. L'ancien ministre s'est engagé à associer la gauche à la gestion de la région. Du côté des socialistes, on espère un renvoi d'ascenseur. La maire de Lille, Martine Aubry souhaite quant à elle, que le candidat des Républicains se souviendra de ceux qui ont voté pour lui.
Vidéos à la une
À l'issue du second tour des élections régionales ce dimanche, le FN ne remporte aucune région. Marine Le Pen et Marion Maréchal-Le Pen ont...
Vidéos à la une
Artistes, membres d'associations... s'inquiètent de voir Marine Le Pen devenir présidente de la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie. Certains dénoncent les "discours d'exclusion qui prennent le dessus". De plus, sa victoire menacerait leur profession. Le budget culture du Conseil régional du Nord, 52 millions d'euros par an, est jugé trop élevée par la présidente du FN.
Vidéos à la une
DÉBAT ENTRE-DEUX-TOURS. Attaquée par Xavier Bertrand, sur le fait qu'elle n'a jamais été élue au suffrage universel, la tête de liste FN en région Nord-Pas-de-Calais-Picardie Marine Le Pen lui a répondu vivement. "Vous êtes un homme mesquin et arrogant", a-t-elle déclaré.
Vidéos à la une
DÉBAT ENTRE-DEUX-TOURS. Opposée à Xavier Bertrand, la candidate FN en Nord-Pas-de-Calais-Picardie Marine Le Pen a commenté les sondages TNS Sofres-OnePoint pour Le Figaro et LCI, la donnant perdante. "Je ne crois pas du tout à ce résultat", a-t-elle expliqué.
Vidéos à la une
Me Rodolphe Bosselut, avocat au barreau de Paris, était l'invité de LCI. Il s'est étonné du discours du maire de Saint-Quentin, et de son positionnement populiste. "Ses électeurs savent qu'il a été ministre pendant je ne sais combien d'années, qu'il a été secrétaire général de l'UMP sur lesquels, aujourd'hui, il crache" a-t-il fustigé.
Vidéos à la une
EDITO. Arlette Chabot a analysé sur LCI les enjeux du second tour des élections régionales de dimanche 13 décembre. Si le maintien de Jean-Pierre Masseret offre une chance sérieuse de victoire à Florian Philippot, "tout dépendra de la mobilisation des électeurs" a-t-elle nuancé. De plus, Martine Aubry, en appelant à voter pour Xavier Bertrand, "ne facilite pas la tâche de Marine Le Pen" a-t-elle ajouté.

Pages

Publicité