Quatorze départements sont toujours placés en vigilance orange ce lundi en raison de chutes de neige et de pluies verglaçantes. Des mesures de restrictions ont été prises par sécurité. Le point avec Planet.fr.

L’épisode neigeux continue ce lundi. Et même s’il tend à s’atténuer, quatorze départements sont toujours maintenus en vigilance orange par Méteo France. La plupart d’entre eux se trouvent dans le Centre, le centre-ouest et l’Ile-de-France. Des risques de crues ont par ailleurs été annoncés dans la région de Toulouse. Et alors que les chutes de neige devraient devenir plus faibles et plus éparses au cours de la journée, l’alerte devrait être levée vers 16h. En attendant, la circulation demeure perturbée. Jean-Marc Ayrault a ainsi souligné dès dimanche soir que les déplacements resteront "particulièrement difficiles" dans la matinée en raison des intempéries et de la reprise des activités. Le Premier ministre a ensuite appelé les Français "à la plus grande vigilance". Sept personnes ont trouvé la mort sur les routes depuis le début de cet épisode neigeux vendredi.

"Pas de perturbation majeure" pour les trainsEn Ile-de-France, le plan neige/verglas a été intensifié à cause de la baisse des températures. Les poids lourds ont ainsi reçu l’interdiction de circuler entre 4 heures et 10 heures du matin. Le ministre a également annoncé que "d’autres mesures de restrictions sont à prévoir dans les autres régions concernées", notamment le Nord, le Centre et l’Est. Les transports scolaires ont en effet été suspendus en Picardie, dans le Nord-Pas-de-Calais mais aussi en Dordogne, dans l’Aisne, la Somme, l’Oise, les Yvelines, le Val d’Oise, la Seine-et-Marne et l’Essonne.  A Paris, les métros devraient, quant à eux, circuler normalement tandis que seulement un bus sur deux est prévu par la RATP. De son côté, la SNCF ne prévoit "pas de perturbation majeure" mais toujours "un allongement des temps de parcours, du fait de l’abaissement de la vitesse à cause des conditions climatiques". Quelques retards sont donc à prévoir.

Publicité
40% des vols supprimésLa situation se complique quelque peu concernant le transport aérien. La Direction générale de l’aviation civile (DGAC) a en effet demandé aux compagnies aériennes de maintenir la suppression de 40% de leurs vols à Orly et Roissy. Air France a, quant à elle, a indiqué qu’elle assurerait l’ensemble de ses vols long-courriers, mais seulement 50% de ses vols court et moyen-courriers au départ des deux aéroports parisiens. Il par ailleurs fortement conseillé aux passagers de joindre leur compagnie aérienne pour savoir si leur vol est maintenu avant de se rendre à l’aéroport.

 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité