Politique
Michel Sapin a été condamné jeudi à reverser plusieurs dizaines de milliers d’euros au Trésor Public. Découvrez pourquoi. 
Politique
Lors du licenciement de collaborateurs à l'Assemblée nationale, la députée EÉLV aurait manœuvré pour économiser 50 000 euros de cotisations. Une accusation démentie par l'intéressée.
Politique
Alors que Christian Estrosi vient de proposer une limitation à deux mandats maximum dans le temps, on fait le point sur toutes les modalités actuelles concernant le cumul en politique.
Politique
Soupçonné d’avoir employé aux frais de l’UE un assistant parlementaire, dont il ne peut fournir "la preuve du travail", l’ancien président du FN doit rembourser plusieurs centaines de milliers d’euros.
Emploi - Retraite
Lors d’un départ à la retraite, il arrive très souvent que votre employeur vous verse des indemnités. Le montant de cette indemnité varie selon que l'initiative de ce départ est prise par le salarié ou par l'employeur. Qu'en est-il ? Sont-elles taxées ? Le point.
Politique
L’association Pour une démocratie directe réclame la suppression d’indemnités supplémentaires, touchées par 80 parlementaires, qu’elle estime sans fondement juridique.
Société
Selon le Canard enchaîné, l’ancien directeur de l’informatique de la structure qui gère les fonds de l’assurance-chômage cumulait salaire et indemnités chômage. Le salarié qui a repéré la fraude a été licencié.
Actualités
Un décret publié vendredi permet désormais de se faire indemniser au kilomètre lorsque vous vous rendez au travail à vélo. Explications.  
Politique
Le vice-président (Les Républicains) de la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie a fait part de son intention d’amputer les indemnités de la présidente du Front national.
Politique
Malgré plusieurs tentatives pour réformer le système des allocations pour frais versées chaque mois aux députés européens, il n’existe aucune réglementation en la matière.
Politique
Dans la plupart des nouvelles régions qui ont vu le jour le 1er janvier, les indemnités des élus locaux vont augmenter de manière significative par rapport aux années précédentes.
Politique
Selon Francetv Info, plusieurs ministres qui sont restés conseillers régionaux continuent à percevoir leurs indemnités d’élus, et ce malgré leur faible présence.
Vidéos A la une
Interview d'Olivier Puig, bâtonnier de l'ordre des avocats du barreau de Chambéry sur la troisième semaine de mobilisation des avocats qui dénoncent la réforme de l'aide juridictionnelle.
Société
A l'abri des regards, l’ancienne présentatrice phare de TF1 essayerait d'obtenir une prime de départ dont le montant est deux fois plus élevé que ce qui a été annoncé la semaine dernière. Plus de détails.
Société
Après 24 ans d’antenne, Claire Chazal va prochainement quitter TF1. Un départ quelque peu brutal mais qui devrait s’accompagner d’un joli chèque. Découvrez combien elle devrait toucher.
Politique
La chaîne publique diffuse ce soir un reportage sur les coûts de fonctionnement de l’Assemblée nationale. Découvrez en avant-première quelques informations sur ce sujet.
Vidéos Argent/Bourse
Emmanuel Lechypre s'est intéressé à une mesure prise par le Conseil constitutionnel sur la loi Macron. Les Sages ont en effet rejeté le fameux barème plafonnant les dommages et intérêts pour licenciement abusif. Ils estiment que le critère lié à la taille de l'entreprise n'est pas valable. Selon Emmanuel Lechypre, cette décision va relancer le débat autour de ce texte. - Intégrale Placements, du 6 août, présenté par Sidonie Watrigant, sur BFM Business.
Vidéos A la une
Sites webs/blogs, copiez cette vidéo avec le bouton "Intégrer" ! Si vous voulez télécharger, allez sur http://myreplay.tv/v/KYKBCBNK . Rencontre avec Didier ...
Vidéos A la une
Les députés ont adopté jeudi en commission l'amendement gouvernemental au projet de loi Macron introduisant un plafonnement des indemnités prud'homales en cas de licenciement injustifié. Celui-ci s'appliquera aux petites comme aux grandes entreprises, selon un barème. Annoncée mardi par Manuel Valls, la mesure a immédiatement suscité des réactions plus que mitigées à gauche. D'ailleurs, jeudi en commission spéciale, Richard Ferrand, le rapporteur général du texte, a d'emblée exprimé les doutes d'une partie de la majorité concernant ce dispositif, en lançant à Emmanuel Macron : "On peut redouter que cela puisse aboutir à une amputation de la réparation intégrale du préjudice subi." Hamon contre Macron Les débats de poursuivent. L'ancien ministre Benoît Hamon critique, lui, le "syndrome de la peur d'embaucher" invoqué par ceux (Manuel Valls et le ministre de l'Économie, Emmanuel Macron notamment, ainsi que le patronat) qui justifient le plafonnement des indemnités prud'homales. "Il est extrêmement rare d'entendre cet argument sur le terrain", objecte Hamon. Les députés Les Républicains, comme Véronique Louwagie, défendent l'instauration de ce barème tout en contestant sa différenciation en fonction de la taille des entreprises. "Il n'y a pas en la matière une vérité académique. Si tous fonctionnait bien aujourd'hui, nous n'en serions pas là", reconnaît Emmanuel Macron. Le ministre justifie ainsi l'instauration de ce barème : "Il est légitime de se poser la question, le jour où l'on embauche, de savoir quels risques on prend le jour où cela ira moins bien." Les barèmes finalement amendés Conscient de la nécessité de faire des concessions, Emmanuel Macron accepte des amendements du rapporteur thématique Denys Robiliard : le seuil de 15 ans d'ancienneté pour les indemnités les plus importantes est abaissé à 10 ans, tandis que les indemnités proposées en cas d'ancienneté inférieure à deux ans sont relevées, passant à trois mois de salaire maximum (entreprise de moins de 20 salariés) ou quatre mois maximum (plus de 20). Des planchers et plafonds supérieurs sont enfin ajoutés pour les entreprises de plus de 300 salariés, allant de 6 mois de salaire minimum (à partir de 2 ans d'ancienneté) à 27 mois maximum (à partir de 10 ans d'ancienneté). >> Loi Macron : notre dossier spécial >> Prud'hommes : Robiliard veut "garantir le droit à indemnisation" des salariés
Vidéos A la une
Invité de BFMTV et RMC, le député des Républicains de l'Eure propose de limiter l'indemnisation chômage dans le temps, mais il envisage également le plafonnement de ces indemnités. "Je ne l'écarte pas", affirme-t-il sur BFMTV sans fournir davantage de précisions. Il se prononce enfin pour le plafonnement des aides sociales, évoquant le besoin de "clarté" et de "justice".
Actualités
En cas d'arrêt de travail pour maladie ou accident non professionnel, les salariés d'une entreprise perçoivent des indemnités. Leurs calculs en détails.  
Politique
Les parlementaires ont adopté à l’unanimité – et sans trompette – une loi portant sur l’amélioration de l’indemnisation et du reclassement des élus locaux en fin de mandat.
Politique
Nicolas Sarkozy est au cœur d’une nouvelle polémique concernant ses avantages perçus en tant qu’ancien président de la République.
Vidéos A la une
Le numéro un de la CGT Thierry Lepaon est ébranlé par de nouvelles révélations, portant cette fois sur ses indemnités. Et si certains cadres réclament sa démission, d'autres dénoncent une campagne orchestrée contre le syndicat à deux jours d'élections majeures à la fonction publique. Mais qui en veut à Thierry Lepaon ? On ne sait toujours pas qui est derrière ces révélations et quels sont les objectifs poursuivis.
Emploi - Retraite
Le Premier ministre et le ministre de l'Economie ont tous deux avancé l'idée d'une réforme du système d'assurance-chômage français, bien que François Hollande ait fermé la porte à ce dossier pour le moment. Les deux hommes s'appuient sur les exemples étrangers, mais qu'en est-il vraiment chez nos voisins européens ?
Société
Le maire FN du Pontet (Vaucluse) va devoir réduire ses indemnités, jugés non conforme au Code général des collectivités territoriales. Ce dernier s’était en effet augmenté de 44% en mai dernier.
Vidéos A la une
Retour sur la passe d'arme qui s'est déroulée au Conseil municipal de Tours. En cause: la hausse des indemnités des élus.
Politique
Près de deux mois après les élections municipales, de nombreux maires ont décidé de diminuer leurs indemnités pour "montrer l’exemple". Certains d'entre eux auraient cependant trouvé une parade pour compenser "ce manque à gagner". Plus de détails.
Politique
La commune de la Tour-du-Pin (Isère) a décidé de baisser les indemnités de ses élus afin de pouvoir embaucher un policier municipal. Cette mesure s'inscrit dans la lignée de celle prise par le maire de Grenoble qui a lui aussi baissé les indemnités des conseillers afin de réaliser des économies.
Emploi - Retraite
En 2013, Pôle Emploi a versé pas moins 756 millions d'euros de trop aux chômeurs. Une somme qu'il doit normalement récupérer... Tous les détails avec Planet.fr.

Pages

Publicité