En cas d'arrêt de travail pour maladie ou accident non professionnel, les salariés d'une entreprise perçoivent des indemnités. Leurs calculs en détails.  

1 - Les conditions d'indemnisation

Avant tout : à chaque arrêt de travail, informez votre employeur dans les 48h*. Transmettez-lui ensuite rapidement le volet de votre arrêt (donné par votre médecin traitant) qui lui est destiné et envoyez les deux autres volets à votre caisse d'assurance maladie**.

Pour être indemnisé(e) : . si l'arrêt de travail est inférieur à 6 mois : il vous faut avoir travaillé au moins 150h au cours des 3 mois précédant l'arrêt de travail ou avoir cotisé l'équivalent de 1,15 fois le montant du Smic horaire sur les 6 mois précédant (soit 9754,15 euros en 2015). . si l'arrêt de travail est supérieur à 6 mois, vous êtes en arrêt longue durée. Vous devez à la date de votre arrêt, justifier d'au moins 12 mois en tant qu'assuré social, et avoir travaillé au moins 600h sur cette période ou cotisé l'équivalent d'au moins 2,30 fois le montant du Smic horaire.

Et aussi : vous devez respecter les heures de sorties accordées par votre médecin, vous soumettre aux contrôles de l'Assurance Maladie et vous abstenir de toute activité physique non autorisée par votre état.

Publicité
* faites-le dans les délais, au risque de subir des sanctions et des baisse des indemnités de la part de l'Assurance Maladie.** votre médecin traitant peut vous proposer de transmettre en ligne les volets 1 et 2 de votre arrêt de travail directement à votre caisse. Vous n'aurez ainsi qu'à envoyer le 3ème volet à votre employeur.