Dans la plupart des nouvelles régions qui ont vu le jour le 1er janvier, les indemnités des élus locaux vont augmenter de manière significative par rapport aux années précédentes.

Alors que, depuis hier, tous les présidents de régions ont été intronisés, les journalistes de France 2 se sont intéressés aux salaires de ces nouveaux conseillers régionaux. Et pour certains d’entre eux, l’année commence plutôt bien.

En effet, dans la plupart des nouvelles régions qui ont vu le jour au 1er janvier à l’issue de la réforme territoriale, les indemnités des conseillers régionaux vont augmenter. La raison ? Parce qu’ils gèrent désormais des régions plus grandes, au poids économique plus important.

A lire aussi Rémunérations, indemnités, dépenses... Plongez dans le portefeuille des députés

En Aquitaine, les salaires augmentent de 75 %

Ainsi, plus la région est grande et plus elle possède d’habitants, plus la rémunération est importante. Une rémunération qui se situe entre 1 520 et 2 661 euros. "En suivant cette règle, les indemnités des élus auvergnats augmentent de 40% pour s'aligner avec celles des élus rhônalpins. Pour les élus du Limousin - qui siègent désormais dans la région Aquitaine-Poitou-Charentes-Limousin -, l'augmentation atteint même les 75%.", note France 2.

Selon les calculs du JDD en 2014, cette augmentation du salaire de certains conseillers régionaux pourrait s’élever à 5,77 millions d'euros par an, soit 30,3 millions d'euros sur l'ensemble de la prochaine mandature, de janvier 2016 à mars 2021. Pour ne pas que cette hausse des salaires heurte l’opinion, quelques présidents de régions ont décidé de raboter les indemnités.

Publicité
Ainsi de Laurent Wauquiez, président (Les Républicains) de la région Auvergne-Rhône-Alpes, qui explique à France 2 qu’il va "baisser de 10 % le montant des indemnités des élus" et opter pour "un fonctionnement de la région qui va coûter moins cher".

Vidéo sur le même thème : Politique : A quoi sert le Conseil régional ? (Bretagne)