A l'abri des regards, l’ancienne présentatrice phare de TF1 essayerait d'obtenir une prime de départ dont le montant est deux fois plus élevé que ce qui a été annoncé la semaine dernière. Plus de détails.

Au lendemain de l’annonce du départ de Claire Chazal du journal télévisé de TF1, Thierry Moreau, chroniqueur dans Touche pas à mon poste, avait estimé que ses indemnités de départ s'éléveraient à un million d'euros. "Elle gagnait en 2010, 35 000 euros brut par mois. Chez TF1, les salariés sont payés un peu plus de 13 mois, elle est là depuis 24 ans et ajoutez à cela le pretium doloris (le préjudice morale), ce qui veut dire qu’elle va repartir avec un chèque à sept chiffres, aux alentours du million d’euros", avait-il alors prophétisé.

L'Obs a récemment dévoilé de nouveaux chiffres. Selon l'hebdomadaire, l'ancienne présentatrice du JT négocierait dans l’ombre une prime de départ dont la valeur est estimée à deux millions d’euros.

A lire aussi - Claire Chazal évincée de TF1 : et maintenant, que va-t-elle faire ?

PPDA conseillerait Claire Chazal pour les négociations

Publicité
Par ailleurs, toujours d'après l'hebdomadaire, Claire Chazal serait conseillée par son ancien compagnon Patrick Poivre d’Arvor. L'ex-présentateur du JT avait connu une éviction similaire en 2008. Il était alors parti en croisade contre la chaîne en entamant une procédure judiciaire. Il avait toutefois perdu et avait dû rembourser plus de 400 000 euros à TF1. Ainsi, celui-ci conseillerait désormais à l’ancienne présentatrice de se faire la plus discrète possible.

Le but est d’arriver à négocier la plus grande prime de départ possible. Et pour cela, mieux vaut ne pas trop attirer l’attention des médias.

En vidéo sur le même thème - Les adieux de Claire Chazal lors de son dernier JT sur TF1