Une étude dévoilé par Europe 1 révèle que 16 millions de Français sont venus en aide à l'un de leur proche au cours des douze derniers mois.

Illustration

De la crise naît la solidarité. C'est en tout cas le constat établi par une étude réalisée par Cetelem et dévoilée par Europe 1. Ce qui en ressort est pour le moins préoccupant. Lors de l'année passée, un Français sur quatre a donné de l'argent à un proche connaissant des difficultés finacinères.

Des sommes inférieures à 500 euros

Un quart de la population (16 millions de Français) a donc été solicité pour renflouer les comptes d'un proche, d'un ami ou d'un membre de sa famille. Selon la station, les sommes prêtées ou données sont pour la plupart inférieures à 500 euros.

Lire aussi : Inégalités : l’écart entre riches et pauvres se creuse

Cette solidarité à petite échelle a surpris Flavien Neuvy, l'économiste qui a mené cette étude. Selon le spécialiste, il n'était pas évident d'arriver à ces conclusions dans un contexte où le pouvoir d'achat baisse progressivement. Toujours selon Europe 1, ce type d'entraide a joué un rôle réel dans les pays fortement impactés par la crise, notamment en Espagne et en Grèce.  

Publicité
Si la bonne nouvelle émanant de cette étude et celle de l'entraide qui s'observe entre les Français, les résultats témoignent en revanche de la précarité grandissante de nombreux ménages français.

Vidéo sur le même thème : Pierre gattaz pour un salaire transitoire en-dessous du Smic 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité

A lire aussi sur Planet