Vidéos Alaune
Caracas, à une époque, l'une des villes les plus riches du monde, est aujourd'hui dans un triste état. Le pays subit l'une des inflations les plus élevées de la planète et le gouvernement a décidé de reporter le référendum contre Nicolas Maduro, et même les élections, officiellement pour éviter les turbulences. La vérité est que le président chaviste Nicolas Maduro ne veut pas lâcher le pouvoir. Parmi les leaders de l'opposition, que Maduro ne peut faire taire, il y a Leopoldo Lopez, du parti de centre-gauche, Volonté populaire. Accusé d'être l'instigateur de violences qui avaient fait trois morts à Caracas lors des manifestations étudiantes en février 2014, l'opposant a été condamné en septembre 2015 à treize ans de prison. Des images diffusées à l'époque montraient pourtant que c'est un agent de l'Etat qui avait causé ces morts. L'ONG Human Rights Watch avait qualifié son procès de 'farce'. Il y a maintenant plus de trois ans qu'il est emprisonné. Leopoldo a été maire de Chacao pendant huit ans, en 2008, il voulait briguer la mairie de Caracas, et à en croire des sondages, sa popularité rivalisait alors dans la capitale avec celle du charismatique président Hugo Chavez. Notre reporter a rencontré sa femme en route pour la prison. Lilian Tintori est la porte-voix de Leopoldo, elle voyage autour du monde pour raconter ce qui se passe au Venezuela. Elle a récemment rencontré Donald Trump. A son retour, le régime vénézuélien l'a puni en l'empêchant de rendre visite à son mari. Chaque semaine, elle fait pourtant le voyage pour la prison de haute sécurité, Ramo Verde : '_Depuis trois ans, Leopoldo, mon mari, est emprisonné. Pendant un an, il a été détenu seul au 4e étage d'une tour. Avec personne à qui parler. Et chaque jour passé en détention est pire. Un temps, il a été autorisé à lire, mais plus maintenant. Il avait aussi été autorisé à dessiner et à écrire, mais, aujourd'hui, on ne lui permet même plus d'écrire une lettre. Il n'a jamais eu de correspondance privée, un autre droit de base. Leopoldo ne peut pas communiquer avec sa famille par téléphone. Pas même un SMS. C'est le seul détenu privé de ce droit au Venezuela. Il ne peut pas communiquer avec sa famille, ses enfants._' Dans la voiture, elle nous fait réécouter un ancien message. Le voyage de deux heures s'avèrera inutile. 'Aujourd'hui, c'est le douzième jour d'isolement, d'isolement et de torture. Et ici, à l'entrée de la prison militaire, nous sommes encore harcelés par les militaires parce que nous sommes enregistrés, ce responsable enregistre, il filme avec son téléphone portable tout ce que nous faisons devant cette porte. Nous demandons simplement le droit de voir Leopoldo.' Amnesty International considère Leopoldo Lopez comme l'un des 120 prisonniers politiques du régime actuel. Et notre reporter Alberto De Filippis de conclure : 'Leopoldo Lopez est l'ennemi numéro un du régime chaviste. Pour certains, c'est une sorte de Nelson Mandela local. Pour beaucoup d'autres, il est le prochain président du pays.' #Venezuela Solidarity with political prisoner Leopoldo López. 13 days isolated from family and his lawyer. #HUMANRIGHTS CBCAlerts amnesty pic.twitter.com/xZIwiW4S8Y- Michael Welling (@WellingMichael) 7 mars 2017
Vidéos Alaune
Pour le premier rendez-vous de BFMTV en campagne, Sandra Boulanger, correspondante de BFMTV, est allée dans le nord de la France à Denain à la rencontre de quatre jeunes parents tous au chômage malgré des recherches actives. Dans cette ville de 20.000 habitants touchée par la disparition d'une usine de sidérurgie, en banlieue de Valenciennes, le taux de chômage est de 30% et près d'un habitant sur deux a moins de 30 ans. Tatiana, qui affirme aller voter mais n'a pas encore fait son choix, avoue avoir du mal à comprendre le discours des candidats. "C'est un casse-tête, c'est trop compliqué", regrette-t-elle.
International
Alors que l'île est à nouveau ravagé par une catastrophe naturelle, une présentatrice météo américaine a lâché des propos vus comme insultants par des milliers d’internautes.
Vidéos Alaune
En Mongolie, des milliers de nomades ont quitté la steppe pour rejoindre la capitale dans l'espoir de trouver du travail et d'offrir un meilleur avenir à leurs enfants. Mais sans succès. Livrés à eux-mêmes, les jeunes enfants sont déscolarisés, ne mangent pas à leur faim et sillonnent les déchetteries pour tenter de récupérer des objets qui pourraient les aider à survivre. Plusieurs ONG tentent de secourir ces enfants mais les aides financières ne sont pas suffisantes.
Vidéos Alaune
Au Japon, le crime gris ne cesse d'augmenter. Il s'agit en fait de délits commis par des personnes âgées de plus de 65 ans, le taux de...
Vidéos Alaune
L'association les "petits frères des Pauvres" fête ses soixante-dix ans. Son délégué syndical, Jean-François Serres est sur LCI pour parler de l'évolution de l'association qui se mobilise contre l'isolement des personnes âgées. Selon lui, ce mouvement a su mettre le lien social au coeur de ses préoccupations. Il ajoute que l'association s'est modernisé avec le temps, s'adaptant au changement démographique.
Vidéos Alaune
Une enquête publiée lundi 11 avril démontre que la pauvreté s'aggrave en Île-de-France et que le fossé se creuse toujours plus entre les zones riches et pauvres. Hervé du Souich, président du Secours catholique des Yvelines, souligne le fait que "c'est dans cette région que l'on trouve le département le plus riche, les Hauts-de-Seine, mais aussi le plus pauvre, la Seine-Saint-Denis".
Vidéos Alaune
Les Restos du Coeur organisent leur collecte nationale de denrées pour leur campagne d'été qui commencera début avril.
Vidéos Alaune
En Ouganda, presque 35 % des filles arrêtent l'école. Catherine, mariée et mère de 5 enfants est l'une d'elle. Aujourd'hui elle a décidé de...
Vidéos Alaune
L'Europe est le premier donateur mondial pour l'aide au développement : elle lui consacre plus de 50 milliards d'euros par an. Dans ce cas, pourquoi tant de migrants quittent-ils les pays qui la reçoivent ? On en débat dans cette édition de The Network. On parle d'utiliser une partie du budget européen consacré au développement pour faire face à la crise des migrants, le flux pouvant d'ailleurs être plus important avec la météo plus clémente du printemps. Pour les ONG, ce n'est pas la solution car réduire l'aide pourrait signifier davantage de migrants économiques qui sont déjà plus nombreux que les réfugiés syriens. Comment l'Union peut-elle répondre à ces deux crises : en Europe et dans les pays en développement ? Et comment disposer des fonds nécessaires dans un contexte de budgets nationaux et européens resserrés ? Parmi les participants à ce débat, Henrique Banze, Sous-secrétaire général chargé du département Financement du développement au sein du Groupe des Etats d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP), il ne faut pas se contenter de parler budget : il s'agit de promouvoir la création d'emplois qui est 'un aspect important en particulier quand on regarde la situation des femmes et des jeunes qui représentent la plus large part des migrants arrivant en Europe aujourd'hui. Mais l'aide au développement doit aussi s'attaquer aux facteurs fondamentaux qui sont essentiels à une transformation économique,' dit-il. Quant à la crise des migrants, il souligne que les 'migrations représentent un phénomène immense à voir aussi sous l'angle des conflits et c'est davantage à ce niveau que nous pouvons agir et résoudre cette crise.' Autre invité, Nirj Deva, Vice-président de la Commission du développement au Parlement européen et eurodéputé britannique du Groupe des Conservateurs et Réformistes européens, réagit pour sa part à cette idée de consacrer une partie de l'aide à la crise des migrants : 'C'est une énorme erreur, mais comme nous sommes presque en faillite, où trouver l'argent nécessaire ? lance-t-il. En fait, poursuit-il, on devrait aborder la crise des migrants en aidant les personnes qui se trouvent dans des camps et non pas celles qui ont la capacité physique et financière suffisante pour traverser l'Europe à pied et arriver en Grande-Bretagne ou ailleurs.' Enfin, Eugenio Ambrosi, directeur régional pour l'Union européenne de l'Organisation internationale pour les migrations ou OIM, insiste pour dire que 'la réponse est beaucoup plus complexe. Je ne suis pas d'accord pour dire que c'est une crise majeure, ajoute-t-il. Cette augmentation de la pression migratoire sur l'Europe pourrait facilement être gérée par les 28 s'ils agissaient de manière coordonnée,' assure-t-il.
Vidéos Alaune
Lydia Lecher a passé 15 ans de sa vie au service des riches, en tant que gouvernante ou gardienne. Elle raconte son quotidien dans son livre "Bienvenue chez les riches". Les rapports de supériorité sont parfois, "comme au 19ème siècle" décrit-elle. Le problème viendrait des femmes, prêtes à tout pour être la maîtresse de maison idéale.
Vidéos Alaune
Les 'Sales Jeanettes' sont de drôles d'oiseaux à ne pas confondre avec les travestis. Ces personnes passionnées de costumes se déguisent avec...
Vidéos Alaune
En plein coeur de Bangkok, des carcasses d'avions sont réaménagées par des SDF afin de devenir de véritables maisons !
Vidéos Alaune
Le nombre de personnes mal-logées a augmenté, c'est ce que révèle le 21ème rapport annuel de la Fondation Abbé Pierre.
Vidéos Alaune
PARIS - 3 fév 2016 - Un important bidonville de la capitale a été évacué mercredi matin par la police. Il était situé sur des voies désaffectées de la Petite ceinture de la SNCF dans le nord de Paris. Quelque 400 Roms vivaient là dans 135 cabanes de fortune. La préfecture de police a argué des risques d'incendie pour justifier l'expulsion, qui avait été décidée par la justice dès le début de l'automne. Une partie des occupants a été relogée dans des hôtels. D'autres étaient partis ces derniers jours pour rejoindre probablement d'autres campements.
Vidéos Alaune
Le froid de l'hiver, et la crise économique rendent le quotidien des sans-abris moscovites plus difficile. Ils seraient 75 000 dans la capitale de 12 millions d'habitants, un chiffre relativement bas, qui s'explique par la politique de logement post-communiste. A partir de 1992, les occupants des logements d'Etat sont devenus automatiquement et gratuitement propriétaires. Ils étaient simplement tenus de prouver qu'ils habitaient légalement un logement pour en recevoir le titre de propriété. Malgré cela, Vera vit dans la rue, et elle a vu 'beaucoup de gens mourir de froid pendant leur sommeil': 'Beaucoup de gens finissent par mourir parce qu'ils ne peuvent pas trouver des endroits chauffés. J'en connais beaucoup qui sont morts. Moi, j'ai froid et j'ai faim, comme toujours.' Expulsés des gares, ou des stations de métro, certains survivent dans les égoûts, contre les canalisations de chauffage. La nourriture a augmenté de 13% en un an à Moscou, comme le nombre de candidats à la soupe populaire. La Russie traverse une crise économique :elle affronte les sanctions commerciales imposées par l'Occident contre l'annexion de la Crimée, la baisse des prix du pétrole et du gaz, et la chute du rouble.
Vidéos Alaune
À Harare, la capitale du Zimbabwe, l'électricité est rationnée, si bien que dans de nombreux quartiers les lumières restent éteintes. Si...
Vidéos Alaune
Au Bangladesh, les habitants de cette maison ont juste eu le temps d'évacuer le bâtiment, pour assister ensuite impuissants à son engloutissement dans une doline.
Vidéos Alaune
Au Bangladesh, les habitants de cette maison ont juste eu le temps d'évacuer le bâtiment, pour assister ensuite impuissants à son...
Vidéos Alaune
La planète comptera 100 millions de personnes supplémentaires vivant dans l'extrême pauvreté d'ici à 2030 si aucune action n'est prise pour...
Vidéos Alaune
PARIS - 9 NOVEMBRE 2015 - François Hollande et son homologue bolivien Evo Morales sont convenus de lier la lutte contre la pauvreté et celle contre le réchauffement climatique, lors d'une visite marquée par la signature d'un contrat pour l'achat de radars Thales. "Si on ne lutte pas contre la pauvreté, on ne pourra pas apporter une sécurité énergétique et une élévation du niveau technologique indispensable pour éviter d'utiliser les énergies fossiles", a souligné M. Hollande lors d'une déclaration conjointe à la presse. Son homologue a pour sa part affirmé travailler "ensemble pour l'intérêt de nos peuples" et salué "l'énorme responsabilité" de François Hollande pour l'environnement en accueillant la COP21.
Vidéos Alaune
Les populations pauvres sont les premières affectées par les changements climatiques. La Banque Mondiale sonne l'alarme : si nous ne changeons...
Vidéos Alaune
SEPT A HUIT. Un couple de Malgaches a ouvert les portes de sa maison à une de nos équipes. Aïna, Pascal et leur petite fille vivent dans un taudis de 6m2 et se partagent le même lit. Dans leur habitat, il n'y a pas d'électricité, ni d'eau. Dans ces conditions, il y a un an, le couple a perdu son premier enfant. Mais il a tenu à en avoir un deuxième pour surmonter ce traumatisme.
Vidéos Alaune
Peut-être est-ce un signe annonciateur de croissance en Espagne : le marché de l'immobilier s'est relancé de 4% ces trois derniers mois. Cela ne résout cependant pas le problème des 3 400 000 maisons toujours vides dans le pays.
Vidéos Alaune
Peut-être est-ce un signe annonciateur de croissance en Espagne : le marché de l'immobilier s'est relancé de 4% ces trois derniers mois. Cela...
Vidéos Alaune
Au Royaume-Uni, cette association a pour objectif de nourrir 5000 bouches, uniquement avec les invendus du circuit agroalimentaire. Ils veulent...
Vidéos Alaune
Après les prix de physique, de chimie, de médecine, de littérature et de la paix, le comité Nobel a remis ce lundi sa dernière récompense de la saison : le prix d'économie. Il revient à l'Écossais Angus Deaton pour son 'analyse de la 'consommation, de la pauvreté et du bien-être', a indiqué le jury lors de l'annonce officielle. Dans un communiqué, l'Académie suédoise ajoute : 'Pour élaborer des politiques économiques qui promeuvent le bien-être et réduisent la pauvreté, nous devons d'abord comprendre les choix de consommation individuels. Plus que quiconque, Angus Deaton a amélioré cette compréhension.' Né à Edimbourg en 1945, Angus Deaton travaille depuis plusieurs années à la Princeton University (New Jersey) aux Etats-Unis. Au palmarès, l'économiste écossais succède au Français Jean Tirole. Outre le prix, il remporte également huit millions de couronnes suédoises (860.000 euros).
Vidéos Alaune
Le congrès annuel des conservateurs britanniques s'est achevé mercredi à Manchester par un discours de David Cameron très offensif envers l'Europe. Le Premier ministre a parlé pendant une heure, mais n'a consacré que deux minutes à l'Union européenne, présentée comme un outil à mettre au service de la grandeur du pays. 'Maintenant, nous savons tous ce qui ne va pas avec l'Union européenne - elle est trop grande, trop autoritaire et intrusive. Croyez-moi, je n'ai pas d'attachement romantique pour l'Union européenne et ses institutions. Je suis seulement intéressé par deux choses : la prospérité et l'influence de la Grande-Bretagne. C'est pourquoi je vais me battre pendant cette renégociation pour que nous obtenions un meilleur accord et les meilleures solutions', a-t-il déclaré. David Cameron a attaqué de manière virulente le nouveau patron du parti travailliste Jeremy Corbyn, très ancré à gauche et qui a su séduire les jeunes. Il l'accuse de sympathiser avec le terrorisme. 'Il pense que la mort d'Oussama Ben Laden a été une tragédie. Mes amis, nous ne pouvons pas laisser cet homme infliger à ce pays que nous aimons cette idéologie qui menace notre sécurité, sympathisante du terrorisme et haineuse envers la Grande-Bretagne', l'a-t-il accusé. Le parti conservateur a gagné en mai les législatives, en promettant un référendum sur la sortie de l'Union européenne. Il devrait se tenir à la fin de l'année 2016 ou en 2017. David Cameron a rappelé qu'il ne comptait pas briguer un troisième mandat en 2020.
Vidéos Alaune
En 1985, l'humoriste français Coluche créait les restos du coeur. Une idée lancée sur le ton de la boutade à la radio. Il s'agissait alors de fournir de façon provisoire quelques milliers de repas. Trente ans plus tard, les restos du coeur en distribuent 130 millions chaque hiver. Le rôle de l'association s'est même élargit avec la création, en 1993, des "Bébés du coeur" qui vient en aide à près de 40.000 enfants chaque année.
Vidéos Alaune
Dans son premier discours à l'ONU, le pape a souhaité que "les organismes financiers internationaux veillent au développement durable des pays", au lieu de soumettre "les populations à des mécanismes de plus grande pauvreté, d'exclusion et de dépendance". François, quatrième pape à se rendre à l'ONU, estime qu'il "existe un véritable droit de l'environnement" devant être reconnu: "chaque dommage à l'environnement est un dommage à l'humanité" et "la crise écologique peut mettre en péril l'existence même de l'humanité". Il s'est aussi inquiété de "la prolifération des armes". "Il faut oeuvrer pour un monde sans armes nucléaires", a-t-il dit, saluant positivement l'accord des grandes puissances avec l'Iran sur son programme nucléaire.

Pages

Publicité