La pauvreté continue de s'étendre en France d’années en années et concerne de plus en plus de couples avec enfants, a souligné le Secours catholique dans son rapport annuel publié ce jeudi.

© CC / hebdblogtrotters

L’hiver arrive à grand pas et le nombre de personnes vivant dans la rue augmente au même rythme. Le Secours catholique vient de publier ce jeudi son rapport annuel sur la pauvreté en France. En 2012, l’association a rencontré plus de 1,43 million de personnes, dont 672 000 enfants. La très grande majorité d’entres elles vivaient sous le seuil de pauvreté, qui est en France de 977 euros par mois, voire de très grande pauvreté (644 euros). 45% ne vivaient que d'aides sociales, et près d'une sur six (17%) ne disposait d'aucune ressource.

Symbole de cette progression constante de la pauvreté : le niveau de vie global de ces personnes. Selon le Secours catholique, il aurait baissé de 2,5 % par rapport à l’année 2011. Le revenu moyen mensuel des personnes prises en charge est désormais de 497 euros. Parmi elles, "de plus en plus de couples avec enfants" (23%), note le secrétaire général du Secours catholique, Bernard Thibaud.

De plus en plus difficile de faire face aux charges

Avec un revenu moyen de 497 euros, il est donc impossible pour ces personnes de payer les charges de la vie courante qui tourne en moyenne autour de 797 euros par mois selon l’association. Sont principalement concernés les impayés de loyer, les dépenses d'énergie et les dépenses bancaires. En définitive, selon Bernard Thibaud, "le reste à vivre continue à se réduire".

Publicité
Les familles monoparentales (31 %) et les hommes seuls (24%) sont les plus fragiles et donc ceux qui bénéficient le plus des aides du Secours catholique. Un tiers des bénéficiaires sont par ailleurs des étrangers.
 

RatioImage?width=595&height=841

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité