Les Restos du Cœur entament, ce lundi, leur 29e campagne d’hiver. L’organisation s’attend à une nouvelle hausse du nombre de personnes en difficulté. Les demandeurs d’asile, les femmes seules avec enfants et les personnes âgées sont de plus en plus nombreux à se présenter.

© AFP

Créés en 1985 par Coluche, les Restos du Cœur lancent dans toute la France, ce lundi, leur 29e campagne d’hiver. Les demandes d’aide sont de plus en plus nombreuses. Le directeur de l’association craint d’atteindre le million de personnes accueillies.  

"Le chiffre de 1 million nous risquons de l'atteindre"

Invité au micro de RTL, Olivier Berthe, le directeur de l’organisation s’inquiète de la hausse des demandeurs d’aide. En 2012, "les Restos ont frôlé le nombre terriblement symbolique de 1 million de personnes accueillies, soit 11% de plus en une seule année, 40% depuis le début de la crise", explique-t-il.

Une situation qui risque de s’aggraver cette année puisque "la tendance économique de ce pays pousse plus de gens vers les Restos du Cœur" selon Olivier Berthe.

"Le chiffre de 1 million nous risquons de l'atteindre", estime le président des Restos du Cœur avant de préciser que "les inscriptions ont commencé et elles sont de l'ordre de 5% à 10% de plus que l'an dernier".

L'aide européenne est quant à elle en baisse

L’organisation, qui rappelle qu’ "un repas ne suffit pas", lutte contre le gaspillage alimentaire. Elle organise une opération de collecte et de récupérations de denrées auprès des supermarchés.

Publicité
Alors que le nombre de personnes accueillies augmente l’aide alimentaire de l’Union européenne est elle en baisse. "L'aide européenne va être 10% en dessous alors que nous risquons d'avoir plus de personnes à aider", explique Olivier Berthe. Les Restos du Cœur souhaitent mettre en place un mécanisme qui encourage les filières de l’agroalimentaire à être plus généreuses.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :