De La belle au bois dormant à Maléfique, qui porte son nom, la plus terrible des méchantes Disney promène sa trombine sur grand et petit écran depuis plus de soixante ans ! Ce soir, W9 diffuse le premier volet de ses aventures revisitées en prises de vue réelles. Focus.
Maléfique : les petits secrets de la plus terrible des grandes méchantes Disney

Aux côtés de la reine meurtrière de Blanche Neige et les sept nains, de Cruella d'enfer, la riche excentrique qui rêve d'un manteau en peau de chiens dans Les 101 dalmatiens et d'Ursula, la sorcière des mers qui vole sa voix à la Petite sirène, Maléfique qui, par jalousie, condamne la princesse Aurore à un sommeil éternel dans La belle au bois dormant, tient une place de choix. Elle est la méchante ultime de la galaxie Disney... et la plus célèbre.

La Belle au bois dormant, film culte

Dans le classique Disney sorti en 1959, elle apparait pour la première fois lors du baptême de la princesse Aurore. Vexée de ne pas avoir été invitée à la fête de naissance, elle décide, pour se venger de l'affront, de jeter un sort sur le bébé... et la maudit : «A l'aube de ses seize ans, elle se piquera le doigt à la pointe d'une quenouille et en mourra.» Mais la fée Pimprenelle transforme le présage de mort de la princesse en un sommeil long de 100 ans. Beauté froide et cruelle, à l'instar de la Reine de Blanche Neige, Maléfique incarne avec ses cornes diaboliques, le mal absolu. Pratiquant la magie noire, elle se métamorphose en dragon dans une scène mémorable du film d'animation. Toujours accompagnée de son corbeau Diablo, son âme damnée, elle est entourée d'une cohorte de sbires, inspirés des gargouilles et des représentations médiévales de démons.

Maléfique, un trauma déterminant

On raconte que Maléfique n'a pas toujours été mauvaise et...

Vous aussi vous avez un peu de temps devant vous ? Profitez de 30 jours d'essai gratuit à Prime Video pour voir et revoir tous les films et séries préférés.