Le Canard Enchaîné révèle qu'au moment du remaniement l'actuel ministre des Affaires Etrangères s'est emmêlé les pinceaux dans ses textos. Et c'est Ségolène Royal qui en a pris pour son grade..
Jean-Yves Le Drian, sa grosse bourde avec "l'autre folle" de Ségolène Royal

Ah la technologie ! Elle n'a pas toujours que du bon. La preuve avec Jean-Yves Le Drian. Au moment du remaniement, le poids lourd de la politique et actuel ministre des Affaires Etrangères du gouvernement Castex, aurait été consulté par le président de la République. Selon nos confrères du Canard Enchaîné dans leur édition de ce mercredi 29 juillet, Emmanuel Macron aurait recueilli son avis ou plutôt il lui aurait demandé de lui indiquer des noms de femmes politiques de gauche susceptibles d'être intéressées par un maroquin ministériel. Et donc de rejoindre le nouveau gouvernement.

Un SMS d'approche qui vire au cauchemar

L'homme de gauche pense alors à Ségolène Royal. Le 4 juillet dernier, il joint donc l'ex-candidate socialiste à la présidentielle. Pendant leur échange, cette dernière explique que sa nomination “n'aurait de sens que pour une politique plus sociale, plus écologiste, plus démocratique”, relate l'hebdomadaire satirique. Une fois, la conversation terminée, Jean-Yves Le Drian s'en va passer le message à Emmanuel Macron. Via une série de SMS. Le président de la République lui rétorque de manière très claire : “Je ne sens pas du tout ce truc”, avant d'ajouter : “Et puis, il y a Pompili.”

Erreur de destinataire !

“Pompili très bien. C'est bien mieux que l'autre folle de Ségo”, lui répond alors le ministre des Affaires étrangères. Ou du moins croit-il lui répondre. Car en fait, Le Drian adresse ce texto en...

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !