Nouveau visage de France 2, Hugo Clément présente ce mardi 26 novembre, à 21 h 05, Sur le front, une émission d'un nouveau genre sur l'environnement. Il nous en dévoile les contours, jette un coup d'œil rétrospectif sur son parcours éclair… et répond aux critiques.
Hugo Clément (Sur le front) : " Nicolas Hulot est une inspiration importante pour moi "

Bientôt les grands débuts sur France 2 pour Hugo Clément, l’ex-reporter de Quotidien (TMC) et de Konbini News. Baptisée Sur le front, cette nouvelle émission qu’il incarne - et produit – s’articule en quatre soirées traitant de différentes thématiques, la première, diffusée ce soir étant consacrée aux océans. Son parti pris ? "Du reportage incarné et en immersion, au contact de gens qui se battent pour la planète, dans le présent et le concret. Pas de plateau, ni d’invités ni de débats !", assène le journaliste de 30 ans. Interview en avant-première.

Télé-Loisirs : On a vu les premières images de Sur le front. On s’est dit qu’il y avait du Nicolas Hulot époque Ushuaïa pour le côté émerveillement et du Elise Lucet, pour le côté interpellation et sans concession. Vous souscrivez ?

Hugo Clément : (Il rit, ndlr) J’y souscris. Ce sont deux inspirations sur lesquelles s’appuie Sur le front. Celle d'Ushuaïa, car l’envie de se bouger pour la planète passe par l’émerveillement et les belles images. Celle d’Elise Lucet dans la façon d’aller chercher des informations aussi. J’essaie d’y mettre aussi ma patte, notamment dans l’immersion avec les personnages des reportages, activistes ou scientifiques. Nous sommes dans l’empathie. On passe des semaines entières avec eux.

On vous présente déjà comme le nouveau Nicolas Hulot de France Télévisions. Cette comparaison vous pèse-t-elle ?

Non, elle ne me dérange...