Ce soir le magazine de France 3 s'intéresse aux trésor de la French Riviera. Avec sa façade Belle Époque et son dôme rose dominant la baie des Anges, Le Negresco n'est pas seulement le plus bel hôtel de Nice, c'est aussi un “musée” qui regorge de trésors artistiques…
Des racines & des ailes (France 3) Les splendeurs du Negrescoabacapress

Un rêve réalisé

L’hôtel doit son nom à son créateur, Henri Negrescu (1868-1920), d’origine roumaine. Ce fils d’aubergiste tzigane gagne sa vie à 15 ans comme violoniste. Puis il s’engage dans la restauration et l’hôtellerie, gravit tous les échelons et devient directeur du Casino municipal de Nice (06), puis d’Enghien-les-Bains (95). Il veut créer le palace de ses rêves sur la Riviera. Grâce à l’appui financier d’un riche homme d’affaires, Alexandre Darracq, il fait construire le Negresco sous la houlette de l’architecte Édouard Niermans, à qui l’on doit le Moulin Rouge et les Folies Bergère. L’hôtel ouvre ses portes en 1913. Il est racheté en 1957 par Jean-Baptiste Mesnage, charcutier breton qui a fait fortune dans l’immobilier. Il le lègue à sa fille Jeanne, laquelle épouse Paul Augier, un avocat et homme politique niçois.

À lire également

Des racines et des ailes (France 3) - Le pont de la Joconde

Un palace “musée”

Avec sa collection d’œuvres hétéroclites, allant de la Renaissance à l’art contemporain, ce palace aurait pu ressembler à un magasin de brocanteur sans le génie de son exubérante propriétaire, Jeanne Augier, l’âme des lieux, disparue le 8 janv

... Lire la suite sur Télé 7 jours