Ce mercredi sort dans les salles Un tour chez ma fille, la suite de Retour chez ma mère, dans laquelle Josiane Balasko s'incruste chez Mathilde Seigner. Un rôle qui réjouit la mère de Marilou Berry, en manque de bons personnages à camper quand elle était plus jeune.
"À 40 ou 50 ans, c'était plus difficile" : Josiane Balasko se confie sur la pénurie de rôles qu'elle a connue

Actrice populaire s'il en est, Josiane Balasko a aussi montré au cours de sa carrière une sensibilité qu'ont finalement peu exploitée les réalisateurs français. Citons Bertrand Blier dans son Trop belle pour toi qui valut à la mère de Marilou Berry une nomination au César de la meilleure actrice en 1990 ou Guillaume Nicloux qui lui a donné de beaux rôles à contre-emploi (Holiday, le polar Cette femme-là). Dans les années 90, Josiane Balasko s'est surtout distinguée en tant que réalisatrice avec des comédies comme Gazon Maudit ou des oeuvres plus personnelles comme Tout le monde n'a pas eu la chance d'avoir des parents communistes. Mais, durant cette décennie et au début des années 2000, elle a finalement peu joué devant la caméra d'autres cinéastes. Un contraste fort avec son retour sur le devant de la scène depuis quelques années. Entre 2018 et 2020, la Madame Musquin du Père Noël est une ordure a été à l'affiche de pas moins de 11 films !

Et la source de rôles ne semble pas prête de se tarir puisque, dès ce 16 juin, Josiane Balasko retrouve son personnage de matriarche envahissante du film Retour chez ma mère pour la suite baptisée Un tour chez ma fille. Alexandra Lamy manque à l'appel mais Mathilde Seigner et Jérôme Commandeur sont, eux aussi, de retour. Une comédie qui met en lumière un phénomène de plus en plus récurrent : les seniors qui vivent leur temps libre de façon plus intense que leurs enfants. Dans un entretien au...

Participez à notre grand jeu de l'été Hedony et tentez de gagner jusqu'à 100 000 € de lots ! Cliquez ici pour participer >