Nordahl Lelandais est au cœur d'une troisième affaire, impliquant cette fois des attouchements sur sa petite cousine. Les parents de l'enfant s'expriment pour la première fois, via leur avocate. 

Nordahl Lelandais : une famille brisée

Le téléphone de Nordahl Lelandais a permis aux enquêteurs de faire une nouvelle sordide découverte : une vidéo sur laquelle une petite cousine du trentenaire subit des attouchements alors qu’elle est endormie. Pour la première fois, les parents de cette enfant ont pris la parole.

C’est plus précisément leur avocate, Maître Caroline Rémond, qui s’est exprimée au micro de BFMTV. Ses clients, dont la fillette est âgée de 6 ans sont d’autant plus choqués qu’ils ont soutenu Nordahl Lelandais au début de l’affaire Maëlys. "Ils ont évidemment connu l'affaire Maëlys avant même de savoir que leur fille avait également subi des actes de la part de Nordahl Lelandais. On peut imaginer qu'ils sont totalement bouleversés", a expliqué leur avocat.

Publicité
Publicité

A lire aussi : Nordahl Lelandais : qui est cette nouvelle personne qui va l’interroger ? 

Surtout, les parents n’avaient rien remarqué de suspect dans le comportement du trentenaire. La vidéo a été filmée au domicile de Nordahl Lelandais une semaine avant la disparition de Maëlys, et la main qui s’affiche sur les images a été identifiée par les autorités comme étant celle de l’ancien militaire. Les parents et leur fille étaient venus en week-end dans la famille du suspect.

Nordahl Lelandias : vers une nouvelle mise en examen ?

Pour l’instant Nordahl Lelandais n’est pas mis en examen dans l’affaire de cette vidéo retrouvée sur l’un de ses téléphones portables. Nul doute toutefois qu’il devrait être interrogé sur le sujet ce mercredi 3 juillet lors de son nouvel entretien avec les juges et pour la première fois avec l’avocat des parents de Maëlys de Araujo.

Quant aux parents de la petite cousine de Nordahl Lelandais, complètement sous le choc, ils ont porté plainte pour attouchement sur mineurs de moins de 15 ans. Actuellement, même si les enquêteurs leur ont montré des passages de la vidéo, ils ne disposent pas "vraiment d’éléments", hormis ceux "qu’en donne la presse". "La douleur, le traumatisme que j'ai vus chez ces parents, c'est rare", a ajouté Me Rémond. Cette affaire pourrait en tout cas aboutir à troisième mis en examen pour Nordahl Lelandais, également mis en examen pour l’assassinat du caporal Arthur Noyer.