S'il ne représente que 1 à 2% des contaminations actuelles, le variant anglais du Covid-19 serait très contagieux. Faut-il agir maintenant pour garder le contrôle sur l'épidémie ?
Variant anglais : faut-il s'inquiéter dès maintenant ?IllustrationAFP

Pas de flambée épidémique, pour l’instant. Dès l’arrivée de la seconde vague du coronavirus à l’automne, médecins et scientifiques redoutaient une chose : une augmentation spectaculaire des cas de Covid-19 après Noël et le nouvel An. Le gouvernement avait d’ailleurs alerté les Français à plusieurs reprises avant les fêtes de fin d’année, rappelant l’importance des gestes barrière et leur demandant de ne pas être plus de six adultes dans la même pièce. Pour éviter tout risque supplémentaire, Emmanuel Macron et Jean Castex avaient même étendu le couvre-feu à la nuit de la Saint-Sylvestre, ce qui n’était pas prévu dans un premier temps.

Variant : le gouvernement s'inquiète

Près d’un mois après le réveillon de Noël, le bilan est plutôt positif puisque les cas n’ont pas augmenté de manière exponentielle depuis les fêtes. Santé Publique France a en effet enregistré une hausse de 10 à 15% des nouvelles contaminations chaque semaine, soit un niveau similaire à celui du mois de décembre. Les contaminations restent néanmoins trop hautes pour que nous puissions reprendre le contrôle sur l’épidémie et c’est pour cette raison que l’exécutif a choisi d’élargir le couvre-feu à 18 heures dans l’ensemble du pays.

Si la France a réussi à échapper au rebond épidémique des fêtes de fin d’année, pas sûr que le pays puisse s’en sortir aussi bien face aux nouveaux variants qui circulent actuellement. On ne sait pas encore à quelle vitesse cette nouvelle souche va se propager dans l’Hexagone, ni combien de personnes seront infectées, mais les projections de l’Inserm et de l’Institut Pasteur ne sont pas rassurantes. Des experts évoquent déjà un scénario catastrophe pour les prochaines semaines…

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.