Une mère et sa fille sont tombées d’un immeuble à Pantin, ce dimanche. Dans leur chute, toujours inexpliquée, un sexagénaire a été tué.

Dimanche 1er avril, une mère de 27 ans et sa fille de 2 ans se sont défenestrées de leur appartement du 8e étage à Pantin (Ile-de-France), pour une raison encore inconnue. Elles se sont écrasées sur un riverain de 60 ans.

Une caméra de vidéosurveillance a filmé la scène aux alentours de 16h30. Les pompiers, arrivés rapidement sur place, ont pris en charge les trois blessés encore en vie au moment des faits. D’après les sources du Parisien, la mère et la fillette auraient survécu mais seraient toujours dans le coma. "L’incertitude la plus totale" plane encore ce mardi quant aux chances de survie de la maman. L'homme de 60 ans, lui, a succombé à ses blessures peu après sa prise en charge par les secours.

"J’ai vu des gens s’attrouper, c’est en voyant les personnes au sol que j’ai compris", a témoigné la commerçante d’un supermarché à quelques mètres de l’accident, dimanche après-midi.

Une défenestration toujours inexpliquée

Pour l’heure, il n’est pas possible de définir si l’incident était volontaire ou accidentel. Le parquet de Bobigny a saisi la Sûreté territoriale de Seine-Saint-Denis, assure Le Parisien, qui précise que l’hypothèse de l’intervention d’un tiers aurait été écartée, l’appartement étant fermé de l’intérieur.

Publicité
La mère de 27 ans, native d’Algérie, était logée dans l’immeuble HLM de la Sablière, par l’association France Terre d’Asile, selon les dires d’un voisin. Le directeur général de cette association, Pierre Henry, ne peut expliquer les raisons de cet incident, et a précisé : "Elle était en situation régulière, reconnue réfugiée, elle avait un boulot chez Zara, et elle devait sortir vers un hébergement pérenne".

Une cellule de soutien psychologique doit être mise en place ce mardi afin de venir en aide aux salariés de l’association qui avait pris en charge la jeune maman.

En vidéo - Défenestration à Paris: "On voyait que les enfants ne voulaient pas mourir", raconte une témoin


mots-clés : Senior, Pantin

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité