Les deux fillettes de quatre et neuf ans ont péri, ce dimanche 1er avril, après que leur maison a pris feu. Leur mère, inconsciente à l'arrivée des pompiers, a pu être sauvée, mais reste dans un état "préoccupant".

Le drame a eu lieu ce dimanche 1er avril, vers 9 heures. Un incendie s'est déclaré dans une maison située à Gault-du-Perche, dans le Loir-et-Cher, causant la mort de deux petites filles âgées de quatre et neuf ans. Leur mère, également présente sur les lieux, a été intoxiquée. Elle était inconsciente à l'arrivée des secours, mais a pu être évacuée par hélicoptère. Elle est toujours dans un "état préoccupant", selon la préfecture et le parquet de Blois. 

Pour l'heure, l'origine de l'incendie reste inconnue. La vice-procureure de Blois, Alexandra Pethieu, a précisé à l'Agence France Presse (AFP) que c'était le père de famille qui avait donné l'alerte. Garde-pêche de profession, "il était sorti en tout début de matinée pour une raison professionnelle", a-t-elle ajouté. C'est à son retour qu'il a aperçu de la fumée "sortir des ouvertures" de la maison. 

La mère a été évacuée par hélicoptère 

Une fois sur place, à l'intérieur de la maison, les gendarmes et les pompiers ont découvert un enfant dans une pièce "apparemment décédé qu'ils n'ont pas touché", a poursuivi la vice-procureure. La seconde fillette, qui était dans une autre pièce, a été sortie vers l'extérieur, mais trop tard : elle était aussi déjà décédée. Dans la salle de bain, les secouristes ont découvert une "personne de sexe féminin qui n'était pas consciente et dans un état préoccupant. Elle a été évacuée par hélicoptère vers Garches" (Hauts-de-Seine), a-t-elle ajouté.

"Une enquête va être ouverte sur les causes du départ du feu qui s'est produit à 09H15", a indiqué la préfecture. Elle a été confiée à la gendarmerie qui va aussi chercher les causes de la mort des deux fillettes. Cela devrait prendre quelques jours, selon la vice-procureure.

À voir en vidéo sur le même thème - un terminal de l'aéroport de Stansted évacué