Un couple infidèle aurait été surpris en flagrant délit Place du Capitole, à Toulouse. S'en est ensuivi bagarre, mouvement de foule et rumeurs d'attentats.
IllustrationAFP

L'adultère de ce couple a pris des proportions assez inattendues. Il était approximativement minuit lorsque une scène de panique s'est déclenchée Place du Capitole, à Toulouse.

"J'étais assise en terrasse avec ma cousine place du Capitole. Tout à coup nous avons vu une grande foule se lever et courir en direction de la rue Saint-Rome. Nous n'avons pas hésité une seconde à faire la même chose", raconte Ilyana, 17 ans, interrogée par La Dépêche. Les deux jeunes filles trouvent refuge dans un restaurant avec d'autres personnes.

"Nous n'avions pas entendu les coups de feu, alors nous pensions que les terroristes étaient à notre poursuite. Dans notre esprit, c'était un attentat", explique-t-elle. Sur les réseaux sociaux, de nombreuses rumeurs font en effet état d'une fusillade sur la Place du Capitole.

Bagarre à Toulouse : sur le net, de fausses rumeurs d'attentat circulent

Or, ces échos se sont avérés faux. Si un mouvement de foule et bel et bien eu lieu ce soir là à Toulouse, il a pourtant été causé par une simple bagarre. A l'origine de l'incident ? Un couple adultérin.

Les deux amants prenaient un verre en terrasse Place du Capitole lorsque ils ont été surpris par le mari de la femme infidèle. Le ton est monté, des coups ont été échangés et des tables ont volé. Le pugilat a rapidement viré à la bagarre générale, puis au mouvement de panique. Dans la cohue, une autre femme - enceinte - a été victime d'un malaise et prise en charge par les secours.

Les militaires de la force Sentinelle se sont rendus sur place pour sécuriser les lieux, renforçant les ouï-dire faisant état d'une attaque terroriste. La situation est cependant rapidement revenue à la normale et l'état de la femme enceinte semble rassurant.

En août 2018 déjà, une rixe avait provoqué un mouvement de foule dans le parking souterrain de la Place du Capitole. Rappelons que de tels mouvements de panique peuvent entraîner la mort de personnes par écrasement ou suffocation. En décembre 2018, six personnes avaient trouvé la mort lors d'un mouvement de foule dans une discothèque italienne. En septembre 2015, une bousculade à La Mecque avait entraîné la mort de 2376 personnes, note d'ailleurs La Dépêche.

Vidéo : Scène de panique place du Capitole samedi soir

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.