Après une formation de psychologue clinicien et une carrière dans un cabinet-conseil en ressources humaines, Philippe Dylewski s'est dirigé vers un métier autant peu commun que fascinant, détective privé. Recherches en ligne, investigations poussées… Il nous dévoile ses méthodes pour "chasser", entre autres, les personnes disparues.
Témoignage : "Mes techniques de détective privé pour retrouver une personne disparue"IllustrationIstock

"Retrouver n’importe qui, n’importe où. C’est une de mes missions." Philippe Dylewski, qui s’occupe désormais de Stillmissing, un réseau mondial de détectives privés spécialisés dans la recherche de débiteurs et de personnes disparues, vient de publier la seconde édition du livre Le Renseignement Offensif ( Agakure Editions). Cet ouvrage, destiné aux professionnels (détectives privés impliqués dans le renseignement stratégique, spécialistes de la veille concurrentielle, sociétés de recouvrement de créances, notaires) compile "techniques, trucs, méthodes et astuces pour les aider à trouver des informations sur les concurrents, débiteurs et autres clients."

"Être détective privé, c’est avant tout chasser"

"Le plaisir d’attraper, la chasse. Voici ce qui me motive dans le métier de détective privé. C’est pour cette raison que j’ai choisi de me réorienter vers ce métier, qui est devenu une passion. Au départ, rien ne me prédestinait à un tel destin. J’ai suivi en effet une formation de psychologue clinicien pour me guérir. Or, une fois mon master en poche et l’accueil de mes premiers patients, je me suis aperçu que cette profession n’était pas faite pour moi. J’ai donc décidé de créer un cabinet-conseil en ressources humaines, que j’ai dirigé pendant 15 ans. C’est durant cette expérience qu’est née ma passion pour la "chasse", soit le sourcing de candidats. Lorsque j’ai commencé à m’ennuyer fermement, je me suis dit qu’il était temps pour moi de vendre. Je voulais m’orienter vers un métier hors du commun, qui me permettrait de "chasser". À défaut de devenir chasseur de primes aux États-Unis, je suis retourné à l’école pour obtenir l’agrément de détective privé de l’État Belge. C’est ainsi que je me suis spécialisé dans la recherche de personnes disparues, puis, dans le renseignement d’affaires. Voici quelques missions qui m'ont été confiées."

Vidéo : Mobile : Siri ne fait que vous aider, il vous espionne aussi...

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.