Je m'appelle Sylvie, j'ai 62 ans, je suis une ancienne professeure de français à Reims et jeune tatouée ! J'ai franchi le cap à mes 60 ans après des années d'hésitation, et je ne le regrette absolument pas, bien au contraire. 
IllustrationIstock

Un cadeau d’anniversaire qui s’est transformé en challenge !

Ma fille, qui a osé "s’encrer la peau" bien avant moi, connaissait mes envies de tatouages mais également mes peurs et mes angoisses quant au passage à l’acte. J’avais toujours rêvé d’en faire un, mais la peur du regard des autres et du regret finissait toujours par l’emporter sur mon désir.

A lire aussi : TEMOIGNAGE – "J’ai 31 ans d’écart avec celle qui partage ma vie"

De plus, mon ex-mari ne souhaitait pas que ma peau soit "marquée". Il voulait que je reste "naturelle". A l’occasion de mes 60 ans, elle m’a donc lancé un défi : elle m’offrirait un séjour à Bali, la destination de mes rêves, si j’acceptais enfin de surpasser mes angoisses. J’étais bouche-bée ! Je suis restée quelques minutes entre excitation et hésitation :

"Mais ma chérie, tu ne te rends pas compte, à mon âge, me faire tatouer ?! Que va-t-on penser ? Tu sais très bien que j’ai toujours voulu m’en faire un mais…- Mais quoi ? Pour une fois, prête attention à tes désirs, maman ! Je sais que tu en as follement envie et que tu t’en es privée d’abord pour tes parents, pour le travail, puis pour papa… Tu es à présent totalement libre de tes choix, et tu n’as que 60 ans ! Il y a de plus en plus de gens mâtures qui sautent le pas et qui en sont très heureux. Ne veux-tu pas te sentir en accord avec toi-même, et surtout profiter d’un merveilleux voyage en compagnie de ta fille adorée…"

Ses paroles ont eu l’effet d’un déclic. C’est donc avec les larmes aux yeux que je lui ai dit "Oui, tu as parfaitement raison. Je vais enfin avoir mon 'bijou de corps indélébile', et je le ferai en ta compagnie, à Bali !"

2 mois plus tard, je me retrouvais chez un tatoueur local réputé sur l’île des dieux pour enjoliver mon épaule d’une jolie colombe en origami prenant son envol au centre d’une boussole. Je souhaitais symboliser à la fois ma liberté et les repères à trouver dans ma nouvelle vie de femme retraitée et de jeune mamie divorcée. Le résultat m’a tellement plu que j’ai décidé d’en refaire un autre avant mon départ afin de marquer ce beau séjour et remercier ma fille de m’avoir ouvert les yeux. Nous avons donc choisi de nous tatouer 2 plumes chacune sur l’avant-bras en souvenir de son surnom d’enfance.

Aujourd’hui, je possède 5 tatouages. Je rajoute un bijou corporel à chacun de mes voyages pour sublimer ma féminité. Car oui, j’en suis convaincue, les tatouages peuvent être très féminins, raffinés et peuvent, de surcroît, aider à se reconstruire. Qu’il ait une valeur sentimentale, qu’il symbolise le dépassement de soi ou qu’il cache de vilaines cicatrices, le dessin de peau raconte une histoire, un vécu, un combat. C’est pour cette raison qu’il faut en prendre soin et l’entretenir. J’hydrate donc les miens tous les jours avec une crème riche en vitamine D et/ou E et les protège également du soleil pour préserver leurs couleurs. Et à mon grand étonnement, les remarques que j’ai sont toujours positives. Les femmes tatouées ne sont plus cataloguées comme légères ou marginales. Heureusement, les mentalités ont évolué alors, mesdames, profitez-en et assumez vos souhaits. L’âge ne doit pas être un obstacle !

Ce gonfleur que tout le monde s’arrache est en solde ! Utilisez le code SOLDES30 !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.