Capture d'écran du compte Instagram de Taylor Muhl @taylormuhlCreative Commons
Cela fait 33 ans qu'elle vit en ayant fusionné avec sa soeur jumelle... Taylor Muhl est une chimère génétique. Elle raconte son histoire.

Chimère génétique, ce mannequin de 33 ans a aspiré sa sœur jumelle

Aspiration génétique. Taylor Muhl a eu une obsession particulière toute sa vie. Avec un épiderme différent sur le ventre, elle s’est toujours demandée si elle n’avait pas une sœur jumelle. Aujourd’hui, le mannequin de 33 ans témoigne de sa singularité rarissime à Paris Match : alors qu’elle n’était qu’un fœtus dans le ventre de sa mère, elle a absorbé sa sœur jumelle.

La jeune femme californienne raconte à l'hebdomadaire : "Toute ma vie, ma mère et moi avons été informées par des médecins que j’avais simplement une marque de naissance". Ce n’est que lorsqu’elle est tombée par pur hasard sur un documentaire génétique que Taylor Muhl comprend sa différence. Elle partage l’épiderme de son ventre avec sa sœur jumelle jamais née. Les médecins appellent ce syndrome celui de la chimère génétique.

A lire aussi : Inceste : un enfant né d’une relation frère-sœur reconnu par la justice

Près d’une centaine de cas sont déclarés autour du globe. Les chimères génétiques, aussi rares soient-elles, possèdent deux ADN, deux systèmes immunitaires, et deux systèmes sanguins. Comme le souligne Paris Match, le corps du jeune mannequin traite l’ADN et les cellules de sa sœur comme des intrus contre qui il combat quotidiennement. Elle a ainsi développé plusieurs allergies, mais uniquement sur certaines parties de son corps. "Tout ce qui est du côté gauche de mon corps est légèrement plus grand que du côté droit", a-t-elle précisé.

Chimère génétique : comment se forme ce phénomène ?

L’apparition de chimères, qui se réalise lors de grossesses de jumeaux, est particulièrement fréquentes lors d’une PMA (procréation médicalement assistée) ou de toutes autres procédures visant à améliorer la fertilité. Dans ce cas précis, il y a eu une double fécondation qui a entrainé la formation de jumeaux dans deux ovules fécondés différents, et qui ont fusionné.

La particularité de Taylor Muhl et de sa "sœur jumelle fantôme" est qu’elle possède des caractéristiques visibles à l’œil humain, explique Denis Duboule, professeur de génétique et génomique. Le professeur à l’université de Genève précise par ailleurs que l’on peut tous très bien vivre sa vie entière en étant chimère sans jamais le savoir. "Nous pouvons tous être des chimères potentielles", a-t-il ajouté à l’hebdomadaire.

En vidéo - Des chercheurs ont créé une chimère entre un mouton et un être humain